Sports

Mondial 2014: la Côte d’Ivoire prend l’avantage face au Sénégal.

Par RFI

La Côte d’Ivoire a battu le Sénégal lors du match aller des barrages pour le Mondial 2014 à Abidjan (3-1). Dans le stade Houphouët-Boigny, c’est Didier Drogba qui a ouvert le score dès la troisième minute sur penalty. Papiss Cissé, le joueur de Newcastle, a réduit la marque dans les arrêts de jeu.

Les « Lions de la Téranga », déjà éliminés par les Ivoiriens de la course lors de la CAN 2013 il y a un an (4-2 à Abidjan, 0-2 à Dakar), n’ont pas réussi s’imposer face à la Côte d’Ivoire nettement dominatrice.

Les joueurs sénégalais qui se sont inclinés 3 à 1 à Abidjan, au stade Houphouët-Boigny, ont très mal commencé la partie puisqu’ils ont pris un but dès la 3e minute. Après une faute de Kouyaté sur Gervinho dans la surface, Didier Drogba, le joueur de Galatasaray prend en défaut Bouna Coundoul, le gardien sénégalais.

Sané marque contre son camp

À la 14e minute, Lamine Sané marque contre son camp. Gervinho sur le flanc droit centre en direction du but de Coundol et le joueur girondin revenu dans son camp prolonge la balle dans ses filets (2-0). Alors que la Côte d’Ivoire reste sur un mauvais souvenir avec cette CAN 2013 raté (éliminés en quart de finale face au Nigéria (2-1), revoilà les Eléphants à l’assaut de ce Mondial 2014. Une dernière chance pour cette génération dorée dont fait partie Didier Drogba de faire une dernière Coupe du Monde au… Brésil. La Côte d’Ivoire disputerait alors un troisième Mondial consécutif si elle maintient son niveau de jeu au match retour.

Le troisième but des Eléphants est à mettre au compte du Lillois Salomon Kalou. Servi par Gervinho -très brillant depuis son début de saison en Italie- se joue de la défense sénégalaise, et Kalou ajuste Coundoul d’un plat du pied.

Papiss Cissé réduit la marque

C’est dans les arrêts de jeu que le Sénégal sort la tête de l’eau avec un but de Papiss Cissé, d’une frappe puissante sur Copa, qui ne peut rien faire d’autre qu’effleurer le ballon (90 + 6). Une réalisation qui laisse un peu d’espoir aux Lions de la Téranga pour le match retour à Casablanca dans cinq semaines.

Très supérieurs tactiquement et techniquement, les Éléphants devraient être en confiance face à une équipe qui n’aura pas l’occasion de jouer à domicile, à cause de la suspension du Stade Léopold-Sédar-Senghor pour douze mois en raison des incidents ayant émaillé l’an passé le dernier Sénégal-Côte d’Ivoire, qualificatif pour la CAN 2013.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top