Revue de la presse

Chers lecteurs bienvenus dans la revue de la presse du 27 Novembre- au 4 décembre 2013.

Cona-cris : Résultats définitifs des légis-tardives jugez le Juge, titre à la Une l’hebdomadaire le satirique le Lynx. 
Selon notre confrère, fini le suspense que la basse cour suprême avait entretenu autour de la proclamation des résultats définitifs du 28 septembre. 
A présent, l’opposition comme la mouvance, sait dans quelle sauce elle a été cuite. On est maintenant au temps des bégaiements. Et par ces temps qui courent, ça bégaie trop. 


Toujours dans ce journal, l’appel de détresse de Mandian Sidibé : L’affaire se corse. Le 17 Novembre, lorsque le Directeur Général de la Radio Planète FM a 
demandé à ses fans de l’aider à sortir de l’enceinte de sa radio, il était de loin d’imaginer les conséquences de cet appel en direct. La mort du jeune Abdoul Aziz Baldé s’en est suivie. Causée par la balle d’un agent des forces de sécurité. 
Près d’une semaine après, Mandian Sidibé se promène entre critiques et menaces de poursuite judiciaire. 
 
Le Lynx dans sa parution du lundi 25 Novembre rappelle l’interview d’Alpha grimpeur sur RFI. 
« Mon problème à moi, c’est qu’on tourne la page de la transition. » Le 22 Novembre, de passage à Paris en route pour Abu-Dhabi, ( Emirats-Arabe-Unis), le prési Alpha grimpeur était l’invité de nos confrères 
de RFI. Il s’est exprimé sur la courte victoire du RPG lors des légis-tardives toujours contestées par les opposants. Le Grimpeur a bégayé sur toute la longueur de la ligne de l’affaire Simandou de Bény Steinmetz, au coup d’éclat contre son régime en passant par les 
coulisses de l’Assemblée Nationale, l’éventuel boycott des opposants, le nombre de nos  soldats à expédier au nord Mali, tout y est passé. Seule la réalité des faits y a laissé des plumes. Succulent ! 
 
Siégera, siégera pas à l’Assemblée ? L’opposition fait durer le suspense, titre à sa Une l’hebdomadaire « l’indépendant ». Réunis mercredi 20 Novembre au siège du PEDN à lambanyi, les leaders de l’opposition ont décidé de faire de la journée du lundi 25 Novembre 
une journée ville morte. Cela pour contester la décision de la cour suprême qui a validé le 15 Novembre dernier les résultats des élections législatives du 28 Septembre dernier. 
 
Dans les colonnes de l’article « l’indépendant » rappelle que par rapport à la question de savoir si les membres de l’opposition vont siéger à l’assemblée Nationale, elle dit ne pas pouvoir se prononcer là-dessus pour l’heure. Elle évoque le fait que certains leaders n’ont pas fini 
de consulter leurs militants à la base afin de connaître leur avis sur le sujet. 
Avec cette imprécision, l’opposition replonge les guinéens dans le suspense qu’elle a toujours entretenu, à savoir est-ce qu’elle va siéger à l’Assemblée ou non. 
 
Crise de leadership à l’UFDG 
Est-ce le point de non retour ? Sous titre à sa Une « l’indépendant », Bah Oury, vice-président de l’UFDG en exil en France, suite à l’attaque de la résidence privée du chef de l’Etat en juillet 2011, attaque qui lui est attribuée multiplie les sorties médiatiques ces 
derniers temps. 
A chacune de ces occasions, l’homme ne manque pas de lancer des verts et des pas de murs à l’encontre de Cellou Dalein Diallo. Avouant publiquement n’est pas être en phase avec celui-ci. Comme si on avait 
atteint le point de non retour dans les relations entre les deux principaux dirigeants de l’UFDG. 
 
Assemblée Nationale : Et si l’opposition ne siégeait pas ? S’interroge « l’Observateur », Certains commentateurs laissent entendre qu’une frange de l’opposition considère que participer aux institutions consisterait à avaliser la fraude du pouvoir, tout en lui octroyant une relative légitimité. En outre ils n’auront aucune marge de manœuvre à l’Assemblée nationale. 
 
Tibou Kamara rompe le silence « j’ai aimé l’opposant qu’était Alpha Condé. Je déteste le président qu’il est devenu et je suis contre sa présence à la tête de l’Etat ! » dixit l’ancien ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la république sous la transition du général Sekouba Konaté. 
 
Dans une interview accordé à notre confrère « l’Observateur », l’ancien bras droit du général Konaté est revenu sur la gestion de la transition, l’organisation de la présidentielle de 2010, ses relations avec l’opposition notamment Cellou Dalein Diallo et son analyse des résultats des législatives du 28 septembre 2013. 
 

Affaire BSGR 
Que cache la récente visite d’Alpha Condé au Brésil ? S’interroge le Journal « l’observateur ». 
Au fond de l’article de l’hebdomadaire précise que c’est toujours l’impasse dans l’affaire dite BSGR, marquée par la détention du représentant de la Société en Guinée, Ibrahima Sory Touré, et l’offensive menée tous azimut par ses avocats. 
Les blocs 1 et 2 de Simandou, objet du litige entre le président Alpha condé et le milliardaire israélien Beny Steinmetz patron de BSGR, pourraient revenir bientôt à une Société brésilienne dénommée B et A 
Mineraçao. 
 
En effet, un certain  Roger Agnelli, un ancien patron de VALE, a fait équipe avec le milliardaire André Estevez de la banque d’investissement BGTPactual, son compatriote brésilien, pour former cette société avec un objectif clair récupérer les blocs 1 et 2 retirés à BSGR. Tout avec le soutien de Mohamed Alpha Condé, 
conseiller à, la présidence et fils du chef de l’Etat Guinéen. 
 
Après sa virulente attaque contre Sidya Touré, Malick Sankon reçoit la cinglante réponse de la jeunesse de l’UFR précise le quotidien privé « la République ». 
 
Notre confrère dans sa parution du lundi 25 Novembre 
signale un vol de carburant au siège de la société Aggreko à yimbaya Tannerie. 
 
Terminons cette revue de la presse par un tour d’horizon de nos confrères de la presse en ligne 
Le site d’information guinéenews.org titre à sa «une» Mouctar Diallo tire à boulets rouges sur le pouvoir et accable les forces de sécurité. Ceci suite à la mort d’un jeune étudiant lundi 25 Novembre à Bambéto. 
Guinéenews.org rappelle la mort de Mohamed Ghuissein un autre cadre des finances assassiné à son domicile à la minière dans la nuit du lundi à mardi. 
Selon toujours notre confrère guineenews, 5 présumes bandits ont été arrêtés à Kankan par les forces de sécurité. 
 
Alors qu’Alpha Condé accuse l’opposition de semer la pagaille dans le pays pour chasser les investisseurs, Cellou Dalein Diallo a vigoureusement réagi à ces allégations sur africaguinée.com
Le leader de l’UFDG soutient que c’est l’incompétence du gouvernement qui fait fuir les investisseurs dans le pays. 
 
Violences à Conakry vers l’ouverture d’une enquête ? 
Selon  notre confrère aficaguinée.com, le porte parole du gouvernement souligne qu’il est nécessaire d’ouvrir une enquête pour situer les responsabilités après la mort d’un jeune étudiant lors de la journée 
ville morte à bambéto. 

C’était tout pour ce numéro on se retrouve la semaine prochaine. Merci. 
 
 
Amadou Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top