Politique

L’opposition dresse le bilan économique du pays : la gouvernance d’Alpha Condé à créer des destructions d’emploi.

L’opposition républicaine ne passe pas sous silence le bilan économique des trois années de gestion du Professeur Alpha Condé. Son porte-parole, explique que l’Etat à favorisé des pertes d’emplois avec notamment la fermeture de plusieurs entreprises. Pour le député élu sur la liste de l’UFDG, jamais les guinéens n’ont connu un tel niveau de paupérisation de la misère.
 
« Je crois que les guinéens n’ont jamais connu une situation aussi dégradée. On présente tous les jours, des chiffres macro-économiques pour justifier de la réussite de ce régime sur la base de maitrise de l’inflation, de réduction du déficit budgétaire. On nous parle tous les jours de taux de croissance mais vous-mêmes dans les faits, vous le savez il y a jamais de misère dans notre pays que ces trois dernières années. Comme vous le savez, des entreprises qui ont fonctionné au temps les plus difficiles dans ce pays lorsque la Guinée était enfermée dans sa révolution, la Guinée était un pays isolé, les entreprises  comme Friguia, comme Sotelgui. Toutes ces entreprises qui ont fonctionné, sont fermées  avec le lot de licenciement et le misère qui sera crée au niveau de toutes les entreprises qui était lié au fonctionnement de ces institutions. C’est le grand de d’autres sociétés comme Nestlé et les Grands Moulins. Donc, on ne peut pas compter le nombre d’entreprises qui ont fermé. On ne parle même pas des PME et qui ont donc fermé et créer des destructions d’emploi ».
 
Le code minier n’échappe pas aux critiques des opposants guinéens. Aboubacar Sylla souligne que le code minier guinéen dans sa version actuelle, n’encourage pas les investisseurs.

 « Aucun investisseur ne peut faire le choix dans la sous-région pour poser ces valises, pour investir ces capitaux tant les règles du jeu sont floues et variables. Je prends l’exemple du code minier. On n’en est au troisième code minier en trois ans. Ce gouvernement a hérité d’un code minier qu’il a appliqué pendant quelques mois. Le président de la République a décidé de faire élaborer par le gouvernement un autre code minier, qu’il a transmis au CNT. Et il a tenu à ce que ce document soit adopté et promulgué avant que les voies officielles en République de Guinée, ne le suivent par ce qu’il tenait à ce que les investisseurs chinois s’inspirent des avantages pris au niveau de ce code pour choisir la Guinée comme destination. Les registres fiscaux et douaniers étaient tous attractifs, ce qui a fait que le gouvernement a donc décider de faire élaborer un autre code minier, soumis de nouveau au CNT. Donc en trois ans, on en est au troisième code minier. Comment vouslez-vous dans un environnement comme celui-là, dans un environnement aussi émouvant, qu’il y ait des investissements sérieux ».

 

Bah Sékou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top