Politique

Le FMI annonce un décaissement de 27,8 millions de dollars en faveur de la Guinée.

La mission conjointe du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) a annoncé vendredi le quatrième décaissement d’environ 27,8 millions de dollars américains en faveurs de la Guinée, prévu par l’accord de facilité élargie de crédit. 
 
Dans une déclaration de circonstance, le chef de mission conjointe Henry Snoek a précisé que les autorités guinéennes et les services du FMI ont conclu un accord préliminaire sur un ensemble de politiques qui pourraient être soutenues par l’institution et son conseil d’administration, afin d’ouvrir le pays à d’autres voies de facilités économiques. 


 
Au terme d’une de mission d’évaluation des performances économiques et monétaires, le chef de la mission a souligné que le « choc minier et politique » a entrainé un ralentissement de la croissance de 3,8% en 2012 à 2,5% en 2013. 
 
« En dépit de l’environnement difficile, le gouvernement guinéen a maintenu la stabilité macroéconomique, » a indiqué M. Snoek, avant de renchérir que le manque à gagner des recettes fiscales a été compensé par une réduction des dépenses publiques, permettant de contenir le déficit budgétaire. 
 
Ce qui atteste que les données préliminaires indiquent que le gouvernement a respecté les critères de réalisation quantitative à fin décembre 2013. 
 
Les politiques monétaires ont permis de ralentir l’inflation à 10% en fin 2013 (comparé à presque 13% en 2012), dans un contexte de bonne couverture des importations par les réserves internationales et de stabilité du taux de change. 
 
La mission a recommandé aux autorités politiques et monétaires de maintenir le rythme et de renforcer les régis financiers de l’Etat, afin d’éviter de retomber dans une situation de malversation financière. 
 
XINHUA

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top