Politique

Le président Condé à Davos mardi, le nouveau gouvernement devrait être nommé avant.

Le chef de l’Etat guinéen quitte Conakry mardi 21 pour Davos, station balnéaire Suisse où se tient annuellement le forum économique mondial. Avant de voyager, le président Alpha Condé qui a obtenu la démission du gouvernement Saïd Fofana le 15 janvier dernier, devrait nommer en lieu et place un nouveau cabinet qu’il annonce lui-même comme un gouvernement de mission.

 

L’attente se fait longue aussi bien sur le nom du remplaçant du sortant Mohamed Saïd Fofana que ceux des membres de la nouvelle équipe. En attendant, Conakry bruisse de rumeurs et de spéculations notamment sur le nom du prochain locataire de la primature.

On sait que selon les vœux clairement exprimés par le chef de l’Etat, la primature devrait aller à un cadre de la basse-côte. Mais qui ? De Kiri Bangoura au sortant Saïd Fofana, en passant par Abdoul Kabèlè Camara, Kerfala Yansané ou Kémoko Touré, de folles rumeurs donnant tel ou tel autre premier ministre, traversent la capitale chaque jour.

De sources concordantes, le nom du nouveau PM devrait être connu ce samedi soir, la composition du nouveau gouvernement entre dimanche et lundi.

Le retard pris dans la formation du nouveau cabinet annoncé  serait dû à la présence en guinée d’une mission conjointe FMI-Banque mondiale dans le cadre de la revue périodique du programme que le pays entretient avec ces institutions depuis qu’il a obtenu en septembre 2012 le PPTE.

C’est aussi à cause de cette mission qui s’achève également ce samedi que la présidence de la république est revenue sur sa décision de confier la gestion des affaires courantes aux secrétaires généraux des ministères, laissant les ministres sortants eux-mêmes le faire.

NB : L’Assemblée annuelle du Forum économique mondial (FEM) constitue un cadre multilatéral unique où les principaux décideurs du monde issus du gouvernement, du monde des affaires, des médias et de la société civile se réunissent afin de se pencher ensemble sur des questions économiques, politiques, environnementales, technologiques et sociales urgentes et d’établir des plans d’action à l’échelle régionale, mondiale et sectorielle.

Le thème du FEM pour 2014 porte sur la réorganisation mondiale et ses incidences sur la politique, les affaires et la société.

Aboubacar Diallo.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top