Politique

Alhoussein Makanéra Kaké au ministère de la communication : Faut-il craindre un tour de vis ?

Le Président Condé  lui-même aimerait l’appeler affectueusement « mon bulldozer ». Mais à la tête du ministère de la communication, celui qui a aussi été fabriqué par les médias, se retournera-t-il contre ces derniers ?

 

De nombreux analystes connaissant le tempérament bouillant et le zèle de missionnaire de l’homme n’hésitent pas à voir les choses de cet œil. A tort ou à raison ? L’avenir le dira.

Ces analystes craignent un tour de vis médiatique en guinée avec un ministre qui risque de vouloir tout régenter, qui risque de vouloir mettre au pas les médiats perçus comme inamicaux et indélicats.

Habitué des studios, celui qui se proclame volontiers l’ami des journalistes, celui qui doit aussi son coup de soleil à ces mêmes médias, se résoudra-t-il à le faire même s’il en nourrissait l’ambition?

En matière des libertés et surtout de liberté de presse, le pays est un modèle, avec la liberté de ton qui est celui des professionnels des médias notamment privés. Alhoussein Makanéra Kaké, qui n’a pas le profil du job, est aussi attendu sur le terrain des médias publics, dépourvus de moyens conséquents et qui se font terrasser par la concurrence des privés. A l’œuvre, on reconnaît le meilleur maçon.

Aboubacar Diallo.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top