Interview

Grande Interview : « … Ces personnes de l’opposition qui ont voté pour M. Kondiano sont aussi des visionnaires », dixit Cheikh Ahmed Traoré du RPG Arc-en Ciel

Cheikh Ahmed Traoré, membre du bureau politique du RPG arc-en-ciel a dans cet entretien donné ses impressions sur la nouvelle Assemblée Nationale qui marque la fin de la transition guinéenne qui n’avait que trop durée. Lisez…

Mosaiqueguinee.com : M. Kory Kondiano, candidat de la mouvance pour le perchoir a remporté sur sa rivale de l’opposition républicaine. Qu’est ce que cela vous dit ?

A. Cheikh Traoré : Bien sûr que c’est Monsieur Kory Kondiano qui a remporté, mais, pour nous c’est le RPG qui est victorieux. Il a fallu une grande bataille de toute l’équipe du parti pour aboutir à ce résultat et d’ailleurs c’est le lieu pour nous de remercier le chef de l’Etat qui est le responsable du parti qui a tout fait pour ramener la paix et la quiétude sociale malgré tous les subréssaux que nous avons connu.

Nous remercions également M. Kory Kondiano d’avoir accepter la confiance que nous avons placé en lui, parce que c’est grâce à cela que cette victoire est devenu une réalité.

La mouvance a aussi raflé la majorité des sièges au bureau exécutif du parlement, comment voyez vous cela ?

Ça ne pouvait être qu’une évidence. Dès lors que nous avons 53 députés et avec nos alliés 59 et la mouvance se retrouve avec 64 votants à l’élection. Ce qui veut dire que nous avons au sein même de l’opposition des gens qui ne sont peut être pas pour nous, mais qui sont convaincu de l’évidence. C’est-à-dire, qu’ils savent que c’est la cause de la patrie, du pays et de la nation que nous sommes entrain de défendre et non celle d’un individu. Donc, au-delà de l’imagination, ces personnes de l’opposition qui ont voté pour M. Kondiano sont aussi des visionnaires. Il faudra souligner que cette victoire est celle fondée sur le réalisme politique.

Les députés de la mouvance occupent aussi la tête de toutes les commissions clés du parlement, cela est-il normal ?

Cela ne nous surprend pas. Le RPG est un parti réaliste et d’objectivité. Donc le fait de remporter la quasi-totalité des commissions est une évidence. Mais il ne faut pas oublier que les députés de la mouvance se retrouvent avec ceux de l’opposition d ans toutes les commissions. Et c’est grâce au fair-play et au jeu démocratique de la mouvance que cela a été possible. Ce qui a été plus frustrant pour nous c’est de constater qu’il y ait des jeunes députés de l’opposition qui s’attaquent à des personnes âgés, comme Jean Marie Doré, qui est connu pour son expérience, son talent et sa capacité d’avoir servi sincèrement le pays. Une telle personne ne mérite pas d’éclaboussement sur son visage de cette façon là comme le fût  Ousmane Gaoual Diallo. Mais il faut savoir qu’un homme doit pouvoir se contrôler et se comporter partout et surtout lorsqu’on est un député de la République.

 Pourquoi indexez-vous honorable Ousmane Gaoual ?

Il faut indexer Ousmane Gaoual de façon nommée. C’est lui qui a dit que les autres députés de l’opposition, notamment Jean Marc Telliano, Jean Marie Doré, Kassory Fofana et autres n’avaient pas voté pour Mme Toffanie, candidate de l’opposition. Ce qui veut dire selon lui, que Jean Marc Telliano est parmi les 64 personnes qui ont voté pour M. Kondiano. C’est vraiment décevant. Je pense qu’on n’a pas besoin de jouer au charlatan politique pour savoir qui a voté pour toi et qui ne l’a pas fait. Parce que le vote était à bulletin secret. Comment voulez-vous que ce soit les membres de l’UFDG qui rebondissent encore pour dire tel a voté pour nous et tel n’a pas voté pour nous et que la correction serait à tel ou tel niveau. C’est ce qui fait que nous consentons avec M. Jean Marie Doré le coup qu’il a reçu. Mais, nous avons démontrer par A+B que ce n’est pas la violence qui peut permettre à un parti politique de se hisser à un niveau élevé dans le jeu démocratique, mais la capacité de négocier, la capacité persuasive des hommes des partis politiques d’amener les autres vers eux.

L’autre chose qui nous a choqué, est le fait de constater que Mme Anne Marie Fofana, candidate à la dernière minute de l’UFDG pour le perchoir n’a pas été choisie pour la troisième vice présidence de l’Assemblée Nationale. Si c’était vraiment sincère, nous pensons que l’opposition devrait accepter de déléguer cette dame pour le poste de 3ème vice président. Parce que les négociations ont été menées entre les deux camps pour que le poste de 3ème vice président soit réservé à l’opposition. Mais à notre grand étonnement, ce poste a été occupé par un homme de l’UFDG.

L’UFDG n’est-elle pas libre de choisir n’importe qui pour représenter le parti à n’importe quel poste ?

Oui, nous n’avons rien à faire dans la vie politique de l’UFDG. Mais entant que citoyen et observateur, nous avons un droit commun de pouvoir discuter sur la situation politique de notre pays. Nous nous attendions que ce soit Mme Anne Marie qui occupe le poste de 3ème vice président, surtout qu’elle avait déjà tenté de briguer la présidence de l’Assemblée. Malgré que son choix avait été fait à la dernière minute. Et nous qualifions cet acte comme un acte de non réalisme dans l’action politique de l’opposition.

Pour finir, votre conseil pour la bonne marche de l’Assemblée Nationale ?

L’opposition doit d’abord éviter le jeu de retrait ou la politique de la chaise vide. Nous demandons à l’opposition de ne pas accepter de se retirer dans les débats à l’hémicycle, parce que ce sont des comportements d’autres époques. Nous devons être capable d’amener les uns et les autres vers nous à travers nos arguments. Nous voulons une fois de plus la non violence au sein de l’hémicycle. Les jeunes qui sont au parlement doivent comprendre qu’ils sont avec leurs papas, oncles ou tantes et éviter des comportements malveillants. Nous devons continuer à ajouter de l’eau propre sur nous-mêmes. Nous demandons aux jeunes qui sont au parlement d’avoir de l’égard pour nos parents qui sont là-bas. Ils doivent avoir un langage soutenu et un comportement qui reflète l’image de leurs familles pour que l’Assemblée Nationale soit un lieu de débats positifs et non un lieu d’obstructions ou de violences.

Réalisée par Mamadou Oury Bah

622 12 97 68

bmamadououry80@gmail.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top