Politique

Concours Maths génie : La cinquième édition réunie 200 élèves venant de 70 écoles

C’est la cinquième édition cette année. 70 écoles participantes pour plus de 200 élèves. C’est la Citadelle qui est initiatrice de cette compétition. Le but visé, pousser les élèves à aimer davantage la matière.

 

« Les gens pensent que les mathématiques sont difficiles mais les mathématiques sont présentes dans tout ce que nous faisons dans la vie », explique le proviseur Ferhat AVCU. Depuis la première édition, les élèves accordent une importance à cette compétition souligne le responsable du collège des filles : « Désormais les élèves aiment de plus en plus ce cours de mathématiques et nous sommes contents pour ça. L’avenir de la Guinée dépend en grande partie de ces élèves».

 Des cadeaux attendent les lauréats : « le premier aura un ordinateur tablette ; le deuxième un appareil numérique ; le troisième MP4, enfin les participants et les professeurs qui les accompagnent ne seront pas oubliés» déclare M. Ferhat. De passage il salut l’implication du ministère de l’éducation à travers les DCE et les Directeurs des différentes écoles.

Pour sa part, le représentant des parents d’élèves se dit satisfait pour l’organisation de ce concours : « Le soucis de tout parent d’élèves, c’est de voir son enfant bénéficier d’une bonne formation. Ce concours rentre dans le cadre du perfectionnement et de la motivation des talents en mathématiques. Ça va motiver les enfants. Nous souhaitons qu’il y ait un élargissement de ce concours pour d’autres écoles », affirme Thichédré Hassimiou.

Charles Zojimo Sakovogui fait la 11ème année mathématiques à la Citadelle : « J’aime participer à ce concours car le gagnant sera considéré comme le meilleur élève de la Capitale dans cette matière. Donc je veux participer ». Quant à Asmaou Bangoura du Lycée Sainte Marie, elle entend faire bonne figure : « j’aime les mathématiques parce que, ça développe mon esprit. Je veux devenir ingénieur architecte. J’espère remporter oui ». Kaba Aly Badara est venu de l’école Lavoisier, il affiche déjà son ambition pour le futur : « Je veux devenir un technicien dans les sociétés internationales mais avant je veux faire Génie civile ».

 Sadio Baldé        

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top