Politique

Humanitaire: SOS pour Amadou Diouldé Baldé

« Si vous avez des moyens aidez moi, je suis top inquiet », Amadou Diouldé Baldé est un bon élève.  Malheureusement aujourd’hui, il ne va plus à l’école. La raison, cette plaie qui lui ronge le coté droit de la tête. Il en souffre depuis 7 mois. A l’origine, un furoncle. Il s’était aussitôt rendu dans des centres médicaux pour des soins. Les opérations chirurgicales qu’il a suivies ne l’ont pas épargné de cette
situation. « Il y avait un petit bouton sur le coté droit de mon visage, quand il s’est éclaté, il est devenu une plaie. Mais de l’autre coté il n’y pas eu de butons  et j ai vu comme ça la plaie qui s’agrandit progressivement », Explique Diouldé.

 

Ce jeune Albinos risque de perdre la vie, cette vie qui ne tient plus qu’à un fil au sein de la maison qu’il ne quitte presque plus.  Les parents de Diouldé sont encore plus inquiets, leur enfant ne veut plus se nourrir  et pire  il a perdu le sommeil. «  Aujourd’hui, je me tiens
à l’écart de la société je ne peux pas fréquenter les gens avec cette plaie. A cause de la douleur je dors plus », se justifie l’albinos.

Son tuteur se dit  être à court d’argent pour faire face aux frais médicaux de son neveu. Il lance un SOS. «  Je n’ai plus d’argent, le peu que je gagne est insuffisant pour ses frais médicaux, je demande que les bonnes volontés nous assistent. A cause de Dieu et de son
prophète », se lamente l’oncle de Diouldé, Thierno Souleymane BAH.

 La plaie s’aggrave, la douleur s’accentue, Amadou se résigne dans ce mal-être en caressant l’espoir  d’un miracle du ciel afin de voir sa plaie guérir un jour.

BAH Souleymane

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top