Politique

Ministère de la jeunesse et de l’emploi jeunes : Quatre jours de retraite à Kamsar pour fixer le cap

 

Moustapha Naïté, le nouveau ministre de la jeunesse et de l’emploi jeunes, ne veut pas de pilotage à vue comme cela a été la marque de fabrique des gouvernements Saïd Fofana depuis trois ans.

 

Il veut tracer son sillon, sa voie, marquer ainsi sa différence. Ce n’est pas très habituel de voir un ministre initier et organiser une retraite pour fixer le cap des objectifs à atteindre. C’est aussi tout de même, le très goinfre Naïté des TIC, allez comprendre qu’il ne pouvait en être autrement.

Aussitôt installé, il prend ainsi le taureau par les cornes. A partir de ce jeudi jusqu’au dimanche 02 février, lui et ses cadres, une vingtaine, des experts, les meilleurs sur des questions de jeunesse et d’emplois jeunes, entre autre le malien Salia Doumbouya et Alpha Bacar de Jatropha se retirent à Kamsar, pour élaborer une feuille de route assortie d’un chronogramme d’exécution des tâches.

Il s’agira de faire un état des lieux, poser un diagnostic sans complaisance de la problématique de l’emploi jeunes, prendre la mesure des défis, fixer les objectifs à court et moyen terme et définir les stratégies de mobilisation des ressources devant permettre d’atteindre les résultats escomptés.

Moustapha Naité est très pénétré du fait que compte tenu de tout, son parcours, sa vision, son expertise dans le domaine, qu’il porte désormais sur ses frêles épaules, les espoirs de toute une jeunesse en mal de repères. Les attentes sont grandes, très grandes.

A l’heure du bilan, on saura s’il aura réussi à répondre à celles-ci.

Aboubacar Diallo.

  

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top