Politique

Le président Alpha Condé menace, Jean Marie Doré se défend

Sortie fracassante du président de la République dans les médias étrangers à l’encontre des anciens premiers ministres. Alpha Condé affirme avoir commis une erreur de n’avoir pas publié les résultats des audits. Le dernier locataire de la primature réagit à notre micro.

 

 

 » S’il a fait des audits crédibles, il est tenu de les diffuser. Mais, un audit n’est pas extraordinaire. Toute gestion peut être soumise à un contrôle. Voir si ceux qui ont géré ont suivi les procédures dans l’exécution des tâches, dans le financement, sur les fonds alloués. C’est tout à fait normal que le président de la République décide de faire un audit des gestions passées. Sidya a fait trois ans ; Lamine Sidimé à peu près le même temps; Cellou  un an je crois ; Komara 11 mois ; 6 mois pour Tidiane Souaré, moi j’ai fait 11 mois donc je trouve que c’est normal que le président constate que les différentes gestions ont été conformes à la loi. Mais comme lui aussi il gère, je pense qu’il est normal pour crédibiliser ce qu’il peut faire comme commentaire ou action suite à ces audits s’ils ont été faits, selon les règles par ce que l’audit aussi doit être fait conformément aux règles. Faut faire l’audit comme un juge d’instruction qui a un coupable devant lui. Donc, lui son gouvernement fonctionne depuis trois ans, je trouve qu’il est normal qu’on audite aussi la gestion des trois ans ! On fait passer le mot audit en Guinée comme une infamie  lorsque c’est évoqué à l’endroit des commis de l’Etat, non ! Dans tous les pays du monde, les USA on peut auditer la gestion de Obama, la gestion de George Bush, la gestion de Sarkozy, la gestion de François Hollande, et Madame Merkel, de Jonathan au Nigéria, le président du Sénégal je ne vois pas là quelque chose qui est infamant ! Mais si on présente ça comme la preuve dès que êtes audités, vous êtes coupables alors là, c’est délit de langage qui ne colle pas à une technique, à une activité financière très précise.

 

Pourquoi il attend toujours d’être à l’extérieur pour faire des déclarations fracassantes ?

Cela veut dire qu’il n’a pas de considération pour vous ou que vous êtes déjà médiocres et que vous ne savez peut être pas  l’exploiter comme il faut ce qu’il dit. Mais moi je pense, il faut réserver les informations de premières mains au peuple de Guinée. Si moi j’étais président de la République, j’annoncerai les grandes nouvelles à mon peuple. Je ne choisirai pas une arène internationale où je peux parler à l’absence de ceux là que j’indexe c’est pourquoi, il faut éviter selon moi de transposer nos problèmes internes au dehors. Et de ne pas parler des problèmes de la Guinée en dehors du cadre guinéen où il n’y a pas nos femmes, nos jeunes, notre presse, nos opérateurs économiques, notre administration. Ou bien c’est pour que les gens prennent nos actes au dehors, que la Guinée n’est peuplée que des médiocres, que l’intelligentsia est médiocre, que les gestionnaires politiques sont médiocres, je ne sais pas je ne peux me prononcer ! je ne peux que m’interroger mais, je ne peux pas faire des procès d’intension qu’il a fait ça par mépris pour son pays, je ne crois pas mais je suis en droit de m’interroger. Pourquoi cette déclaration fracassante au dehors pour ceux qui ont eu la charge de mener la Guinée à un moment donné de son existence sur des voies qui lui ont évité de sombrer. Parce que chacun est venu à un moment précis de la vie nationale et a eu à poser des actes pour qu’on traverse le fleuve. Donc je crois, chacun à des degrés  divers doit à la reconnaissance à la nation. Je pense que ça soit Kouyaté, Cellou, Lamine Sidimé, Komara, Sidya Touré, Tidiane Souaré ou moi-même, je pense à un moment ou à un autre, nous avons servi ce pays avec patriotisme, avec abnégation sans penser à nous en tout cas en ce qui me concerne je me suis dévoué corps et âme à la cause de l’Etat. C’est-à-dire à l’instrument d’existence du peuple de Guinée. Mais c’est ça la fonction de l’Etat c’est l’instrument d’existence de notre pays. Si l’Etat est bien organisé, s’il respecte les lois, qu’il produit, je pense que la liberté sera préservée, que les droits de chacun seront préservés et en ce moment là, il y aura possibilité d’inciter positivement les uns et les autres à une vie solidaire c’est-à-dire vivre dans l’unité nationale voilà »

Sadio Baldé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top