Politique

L’Union Européenne lance un projet d’appui aux médias guinéens de 2,5 millions d’Euros

L’union européenne débloque 2,5 millions de d’euros pour la promotion de la paix et la stabilité de la région forestière à travers la promotion de l’accès à une information objective. C’est lors d’une conférence de presse que le chef de la délégation de  l’union européenne dans notre pays qui a fait cette annonce ce mardi à la maison commune des journalistes. 

Philippe Van Damme, ce programme qui est géré par France Expertise Internationale (FEI) est financé par la délégation de l’UE en Guinée sur l’instrument de stabilité. Il vise à répondre à des situations de crise ou de post-cirse et à prévenir des nouveaux conflits.

« L’objectif général du programme est de contribuer à la stabilité dans la région forestière, siège de nombreux incidents récents. Ces conflits ont plusieurs origines, notamment l’enclavement géographique, renforcé par un faible accès à l’information de qualité par les populations. Or, dans cette période sensible, les médias ont un rôle essentiel à jouer dans l’apaisement des tensions », explique Philippe Van Damme. 

Le chef de la délégation de l’UE dans notre pays ajoute que ce projet vise de manière plus spécifique à améliorer le dialogue citoyen et faciliter la prévention, le suivi des conflits et la réconciliation. Il ajoute que le projet est centré sur le renforcement du réseau des radios et télévisions locales et nationales, les radios rurales, communautaires et privées en régions qui faute actuellement de moyens matériels et humains et de formation professionnelle suffisante, ne peuvent remplir leur mission d’une information de proximité de qualité. 

« En terme d’activités, le projet ciblera la formation initiante, la formation continue et le renforcement des capacités techniques, prioritairement en région forestière, mais également au niveau national », ajoute M Van Damme.

Quant aux activités du programme et les résultats attendues, il a cité entre autres l’amélioration du dialogue politique et citoyen en produisant des émissions axées sur la citoyenneté, la mise en place d’un studio école, la création d’un réseau de journalisme parlementaire, le renforcement du réseau des correspondants  AGEPI, le renforcement de l’ISIC, de formations professionnelles en presse en ligne et presse écrite, le renforcement de la viabilité structurelle et économique des médias, la formation en management des médias (presse écrite et en ligne). 

Dans la même lancée, il a ajouté un certain nombre de points pour faciliter la prévention et le suivi des conflits, notamment le fond d’appui à la production et la diffusion d’informations, la mise en place des groupes d’auditeurs interethniques auprès des radios partenaires, la formation des JRI pour la RTG à destination des régions, des formations sur la communication entre élus, représentants et journalistes….     

 Mamadou Oury Bah 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top