Politique

Fièvre Ebola en Guinée : bilan de la situation et statistiques de la maladie au 1er avril 2014

Le gouvernement guinéen a fait le bilan de la situation de la fièvre Ebola dans notre pays. Lisez….

POINT D’INFORMATION SUR LA FIEVRE HEMORRAGIQUE EN GUINEE AU 1er AVRIL 2014

Conakry 2 avril 2014 – Depuis le 9 février 2014, date de la déclaration officielle de la fièvre hémorragique virale de type EBOLA dont l’épicentre se trouve en Guinée forestière, le Gouvernement guinéen a pris un certain nombre de mesure dans le but de circonscrire l’épidémie.

 

Les relevés ci-dessous indiquent les mesures prises, la progression de l’épidémie et les moyens en vue de la circonscrire. 

Epidémie de Fièvre Hémorragique Virale Ebola en Guinée

Rapport de Situation (SitRep) du 01 avril 2014 

Points saillants

  • Point de presse du Ministre de la santé
  • Participation du Ministre du Commerce à la réunion du comité de gestion
  • Institution des réunions journalières des sous-groupes thématiques avant la tenue de la réunion du Comité de gestion des épidémies dans la salle de réunion de l’UNDP à partir du 1er avril 2014
  • Nombre de nouveaux cas suspects notifiés : 5 cas et 3 décès
  • Nombre cumulé de cas estimés à 127 dont 80 décès enregistrés dans 4 districts dont Conakry soit un taux de létalité de 63%. Parmi ces cas 35 ont été confirmés au laboratoire ;
  • Disponibilité des laboratoires de diagnostic pour la confirmation des fièvres hémorragiques virales ; 
  • Réception de 3 tonnes et demi de matériel (PPE, Pulvérisateurs etc…..) le 30 mars 2014 ;
  • Plan de réponse à l’épidémie d’Ebola estimé à 4 512 703  Dollars américains.
  • Arrivée d’une mission d’appui du CDC composés de 2 épidémiologistes, de 1 gestionnaire de données, d’un informaticien et d’un communicateur.

Répartition des cas suspects et confirmés par District Sanitaire

 

Répartition des cas suspects et confirmés par commune à Conakry

 

 

  1. 1.      Surveillance et laboratoire

Situation épidémiologique de la fièvre hémorragique virale Ebola en Guinée

Rubriques

Districts affectés

Conakry

Gueckedou

Macenta

Kissidougou

Dabola

NZérékoré

Dinguiraye

Total

1 – Nombre de nouveaux cas à la date du 31 mars 2014

1

2

0

1

1

0

0

5

Confirmés au laboratoire

0

2

0

0

0

0

0

2

Probables

0

0

0

 

0

0

0

 

Suspects

1

0

0

1

1

0

0

3

2 – Nombre de nouveaux décès à la date du 31 mars 2014

1

2

0

0

0

0

0

3

Confirmés au laboratoire

 

2

0

0

0

0

0

3

Probables

0

2

 

0

0

0

0

2

Suspects

1

0

0

0

0

0

0

1

3 – Nombre de cas cumulés 

12

81

23

8

2

0

1

127

Confirmés aux laboratoires

11

17

7

0

0

0

0

35

Probables

0

55

9

5

2

0

1

72

Suspects

1

8

80

3

0

0

0

20

4 – Nombre de décès cumulés

4

55

14

5

2

0

1

80

Confirmés au laboratoire

3

7

5

0

0

0

0

15

Probables

0

48

9

5

2

0

1

65

Suspects

1

0

0

0

0

0

0

1

5 – Personnel de santé touché par la maladie

8

4

2

0

0

0

0

14

Confirmés au laboratoire

8

2

1

0

0

0

0

11

Probables

0

2

1

0

0

0

0

3

Suspects

0

0

0

0

0

0

 

0

6 – Hospitalisés (en isolement)

11

6

2

2

0

0

0

21

7 – Alertes

0

0

0

0

0

0

 

0

8 – Nombre Total de contacts identifiés

33

206

86

78

0

43

0

446

Nouveaux contacts identifiés à la date du 31 mars 2014

36

0

0

0

 

0

 

36

9 – Nombre de contacts sortis

0

8

0

 

 

 

0

10 – Nombre de contacts à suivre

69

206

78

78

0

43

0

474

11 – Nombre de contacts vus ce jour

69

206

78

78

0

431

12 – Nombre d’échantillons analysés

15

18

24

0

0

0

0

57

13 – Echantillons avec résultats positifs

11

17

7

0

0

 

 

 35

14 – Date d’admission du

dernier cas confirmé

 

31/03/14

 

 

 

  • Investigation des cas en cours dans les localités ayant enregistré de nouveaux cas
  • Séance de travail à Macenta regroupant les cadres de la DPS, de l’hôpital, de MSF, Plan Guinée et de l’OMS sur la surveillance active des cas, le suivi des contacts et la mise en place d’une base de données. ainsi que la chaine de transmission. .;
  • Identification et poursuite du suivi des contacts identifiés pendant 21 jours ;
  • Implication des volontaires de la Croix Rouge Guinéenne dans le suivi des contacts.;

 

  1. 2.      Coordination
  • Tenue de la Téléconférence journalière WCO Guinée – IST WA – AFRO – HQ ;
  • Tenue de la réunion du Comité de gestion des épidémies ;
  • Tenue de la réunion du Comité de gestion des épidémies à Guéckédou ;
  • Participation à la réunion de travail à Kissidougou avec le Directeur National de l’Hygiène Publique, celui de l’Institut National de la Santé Publique en Guinée, les cadres de la DPS et de l’’hôpital préfectoral de Kissidougou ;
  • Constitution et organisation des groupes thématiques ;
  • Diffusion des supports de données et définitions de cas fiches techniques ;
  • Analyse des données et élaboration du rapport d’investigation par l’équipe de Réponse Rapide  ;
  • Elaboration du bulletin quotidien sur l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola ;
  • Elaboration du CERF en cours ;
  • Mobilisation de ressources financières auprès des partenaires notamment ECHO, USAID…
  • Transmission de la proposition au Fonds Africain pour les urgences de santé publique.

 

  1. 3.      Prise en charge des cas, gestion des cadavres et contrôle de l’infection
    1. Prise en charge médicale & psychologique
  • Evaluation globale  des hôpitaux de Guéckedou, Macenta et N’zérékoré pour leur capacité de prévention et de contrôle de l’infection à travers l’outil d’évaluation standard  de l’OMS.
  • Formation des chefs de centre de santé  et le  personnel de santé de  l’hôpital préfectoral  de Macenta sur  la prévention et le contrôle de l’infection
  • Renforcement des capacités de prise en charge des cas par l’expert de l’OMS
  • Prise en charge gratuite des cas assurée dans les centres d’isolement mis en place
  • Soutien psychologique des patients et de leurs proches en cours ;
  • Organisation d’une réunion d’information de tout le personnel de santé ;
  • Identification de 2 ou 3 ambulances pour assurer le transport des malades (cas suspects) ;
  • Formation du personnel à l’utilisation du port ;
  • Ouverture du Centre d’Isolement de Colloma ;
  • Approvisionnement des structures de santé en médicaments, produit de désinfectants.
  1. Contrôle de l’infection, hygiène et assainissement
  • Renforcement des mesures de contrôle de l’infection au niveau de toutes les formations sanitaires accueillant les patients notamment l’hôpital de Kipé ayant admis en hospitalisation le cas primaire de Conakry ;
  • Sensibilisation des agents des formations sanitaires sur les mesures de prévention et contrôle de l’infection à mettre en place ;
  • Désinfections des domiciles des patients cas et des décédés.
  1. Gestion des cadavres
  • Implication active des agents de la Croix Rouge dans la gestion de cadavres ;
  • Orientation des agents de la Croix Rouge et ceux des formations sanitaires sur la gestion sécurisée des cadavres ;
  • Sensibilisation des familles et communautés sur les précautions à prendre dans la gestion des cadavres en vue de prévenir toute propagation de l’infection ;
  • Indentification et formation de 100 volontaires pour le suivi des contacts et la gestion des corps (25 à Guéckedou, 25 à Macenta, 25 Kissidougou et 25 volontaires à N’Zérékoré) ;

 

  1. 4.      Logistique
  • Déploiement du laboratoire mobile à Guéckedou et formation des agents locaux dans la logistique liée aux épidémies ;
  • PPEs reçus de Dubai et Ouagadougou mis à la disposition des localités de Kissidougou, Guéckedou , Macenta  et N’Zérékoré ;
  • Poursuite de l’appui en carburant à la DPS de Gueckedou par Plan Guinée dans le cadre du transport des cas suspects et la recherche des contacts
  • Distribution des kits d’hygiène dans les écoles par Unicef
  • Mise à disposition de 19 motos et 220 vélos  aux DPS de Macenta Nzérékoré et Lola  par UNFPA  dans le cadre du déplacement des agents de santé et communautaires pour la recherche et le suivi des contacts
  • Mise à disposition par PSI de  50 cartons  (1200 flacons) de chlore  Sur EAU pour les localités de Kissidougou  (10 cartons) , Guekedou ( 20 cartons) , Macenta (10 cartons) et N’Zérékoré (10 cartons).
  • Mise à disposition   par l’OMS de 1 000 kits de  Protections individuelles,  1 200 flacons de Sur EAU,  des outils de Gestion et 4 000 posters comme supports  de matériels de sensibilisations
  • Remise de 16 tonnes de vivres à Gueckedou et 06 tonnes de vivres à Macenta pour les repas chauds des malades et  leurs familles.
  • Mise à disposition des médicaments par la PCG aux hôpitaux de Macenta, Gueckedou et Kissidougou pour renforcer la Prise en charge des malades.
  • Echanges avec les partenaires en cours afin de faciliter la liaison Conakry – Nzérékoré ;

 

  1. 5.      Communication/mobilisation sociale
  • Diffusion des messages de sensibilisation au niveau des médias (radio, TV, internet) ;
  • Sensibilisation dans les lieux de regroupement (Gares routières, marchés, débarcadères, etc.) ;
  • Sensibilisation porte à porte et distribution de kits d’hygiène dans les villages ou quartiers touchés ;
  • Organisation d’un Point de Presse à la maison de la presse ;
  • Diffusion quotidienne des communiqués de presse ;
  • Implication des religieux à la sensibilisation des populations sur la gestion sécurisée des enterrements ;
  • Conférence de presse sur la situation et les mesures de prévention et leur diffusion d’information ;

 

  1. 6.      Gaps
  • Nécessité de mobiliser des ressources financières en vue de la mise en œuvre effective du Plan d’action de réponse à l’épidémie ;
  • Besoin d’amélioration des conditions d’accueil et d’hébergement des malades admis dans le centre de traitement de l’hôpital Donka ;
  • Besoin d’assistance en ressources humaines:

ü      2 Psychologues

ü      2 Epidémiologistes

ü      1  Communicateur

ü      2 Cliniciens

 

  1. 7.      Activités planifiées
  • Transfert des experts (gestionnaire de données) à Nzérékoré  le 30 mars 2014
  • Suivi des  contacts  des localités touchées y compris les cas contacts décédés au Libéria et en Sierra Léone 

                                               Le ministère de la Santé

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top