Politique

Scandale : Marché d’importation des produits pétroliers 2014, les marketers mécontents, risques de rupture de stocks au 1er mai prochain.

Il y a de l’électricité dans l’air dans le secteur des produits pétroliers en Guinée. Pour cause, les marketers ne sont pas du tout contents de la façon dont le marché d’importation des produits pétroliers exercice 2014, a été attribué.

En clair, ils ne sont pas contents de l’opacité qui a entouré la fin du processus d’adjudication de ce marché. Ils l’ont fait savoir à qui de droit.

 

Preuve de leur mécontentement, jusqu’à ce jour, ils refusent de faire part de leurs commandes à l’opérateur auquel le marché a été attribué, en l’occurrence Addax.

Addax choisi dans des conditions que ne comprennent ni n’approuvent les marketers, membres du comité d’importation des produits pétroliers.

Des sources rapportent que c’est au cours d’une séance ouverte que la présidente du conseil d’administration de la SGP aurait prétexté avoir reçu un coup de fil du président de la république, lui demandant de ne pas attribuer le marché.

Par la suite, coup de théâtre, ledit marché est attribué à la surprise générale des acteurs du secteur à Addax, qui n’était point le mieux-disant.

A trois reprises, c’est plutôt Vittol qui est arrivé en tête, donc qui avait fait la meilleure offre.

Au ministère du commerce, on tente de désamorcer la bombe. Une réunion a mobilisé tous les intervenants mardi, sous l’égide du ministre Marc Yombouno.

En tout état de cause, les risques sont gros de voir la guinée se retrouver en rupture de stocks dès fin avril, si les marketers continuent de camper sur leurs positions. Donc ne font pas acte de commandes dans les meilleurs délais.

Dossier à suivre.

Aboubakri.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top