Politique

Recensement démographique : Le ministère du plan tire un bilan globalement positif

Le mois de mars était consacré au troisième recensement général de la population et de l’habitation. Le ministère du plan parle d’une opération réussie. Cependant, il reconnait quelques difficultés rencontrées par les agents recenseurs. 
 
Officiellement le recensement est terminé le 02 avril. Cependant, les opérations ne sont pas achevées sur le terrain explique Aboubacar Kaba  Directeur général de l’institut national de la statistique au ministère de plan : « Le décret est clair. Le recensement est terminé hier. C’est un rattrapage que nous sommes entrain de faire. Mais il ya des demandes de la part des familles. Quand on nous interpelle, nous dirigeons une équipe sur place ». 
 
Le résultat obtenu sur le terrain est flatteur  déclare Aboubacar Kaba. N’empêche, les grandes villes connaissent un léger retard : « Nous avons enregistré 90% de recensement. Seulement, les villes de l’intérieur comme Kankan, Siguiri ou dans la Capitale Ratoma, Matoto et même Kaloum les travaux ne sont pas totalement terminés». Dixinn, a une difficulté spécifique. L’essentielle des chancelleries occidentales se trouve dans cette Commune : « Nos agents ont du mal à avoir accès à l’intérieur des chancelleries. Nous avons un petit souci de communication, mais des efforts sont entrain d’être fournis pour nous comprendre. Nous leur avons signifié la nécessité pour le gouvernement de procéder au recensement de toutes les personnes vivantes en Guinée ».
 
Mamady Kourouma a subit la formation pour la formation. Mais ces activités poursuit-il l’ont empêché de participer au recensement. Son ami Condé lui a changé de quartier. Il n’a pas eu la chance de se faire enregistrer. A l’image de plusieurs autres citoyens, Condé demande un prolongement.
 
Mamadou Sadio Baldé 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top