Politique

Soriba Sorel CAMARA : Celui qui vient avec un sac de sachets plastiques aura 1 million

Moins de chansons que de travail. Soriba Sorel Camara veut faire la sourde oreille aux sirènes populistes. Pour se démarquer de son prédécesseur le nouveau gouverneur de la ville de Conakry veut appliquer la politique de décentralisation. Même quand il s’agit d’assainissement. Les collectivités viennent de bénéficier d’une subvention pour rendre la capitale propre et attrayante. Kaloum Matam et Dixinn raflent chacune 320 millions de francs guinéens alors que Ratoma et Matoto empochent la même somme380 millions. Le gouvernorat à lui seul s’octroie plus de 600 millions de francs guinéens.
L’argent ne suffit pas. Une commission de coordination des opérations d’assainissement et de déguerpissement vient d’être fraichement créée pour suivre les actions menées sur le terrain.
Au de la de cette stratégie, une autre astuce a été trouvée pour motiver les populations à s’impliquer dans la lute contre l’insalubrité. L’opération pneu doit être lancée pour faire disparaitre les vieilles roues qui pullulent à travers la ville.

Soriba Sorel veut aller loin et promet de récompenser à hauteur d’un millions ceux qui leur adresseront des sacs de sachets plastiques qui « décorent » la capitale guinéenne. Des débouchées seront trouvées pour la transformation de ces déchets a rassuré l’ancien secrétaire général du ministère de l’élevage.
La politique de récompense est le cheval de bataille du numéro 1 du gouvernorat de la ville de Conakry. Les prix du quartier le plus propre et le plus sale seront décernés a promis M.CAMARA.
Souley

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top