Politique

Ebola : le bilan n’a pas évolué

Le bilan reste intact pour le moment. Selon Dr Sakoba KEITA de la Division Prévention du ministère de la Santé, les chiffres n’ont pas évolué. Mais il précise  qu’une équipe d’investigation  s’active dans l’examination des cas suspects. Des experts de MSF et de L’ OMS ont été contactés pour déterminer la nature des maladies dont souffrent les personnes suspectes « recrutées ». Tous ces efforts, pour dissiper la confusion entre le paludisme, la fièvre typhoïde et celle d’Ebola.

 

Dr Sakoba déclare que la chance de survie s’est améliorée dans les 6 préfectures touchées par cette épidémie. Et pour corroborer cette affirmation, Philippe  BARBOSA de l’OMS lance que 37 patients ont pu échappés aux griffes de la fièvre hémorragique grâce aux traitements symptomatiques. Par exemple, l’hydratation. Aujourd’hui aucun d’entre eux ne présente des risques a déclaré cet épidémiologiste très confiant.

Malgré cette « courte victoire », l’équipe d’investigation peine à recenser les cas suspects. La présidente de la commission interministérielle de riposte à Ebola Sanaba KABA croit que s’ils sont vite informés le virus n’a aucune chance pour sévir.

Comment les 10 milliards seront- ils utilisés ?

Sanaba KABA affirme que le fonds a été débloqué conformément à un budget voté. Cette somme va permettre de pendre en charge les malades et de couvrir les frais de déplacement. L’autre poche de dépense, c’est la communication. Une part importante est également réservée à l’après Ebola

La ministre de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance rassure que la gestion des 4 millions de dollars sera tellement parfait que cela pourrait générer des décorations à la Guinée. L’observation est de rigueur !

SOULEY

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top