Politique

MTN-Areeba : Licenciement prévu de 67 ingénieurs télécoms, les concernés parlent de mafia…

La compagnie de téléphonie MTN-Areeba s’apprêterait à exécuter un plan de licenciement de 67 ingénieurs télécoms. Une perspective sombre pour cette catégorie de travailleurs.

L’inquiétude grandit dans les rangs de ces ingénieurs locaux, qui voient planer sur leurs carrières de grosses menaces…Mais ce qui pose problème à propos de cette vague de licenciement annoncée, c’est le fait que ce que MTN-Areeba s’apprête à faire en Guinée, n’aurait pas le moindre équivalent aussi bien dans la sous-région qu’en Afrique.

Selon nos informations, ce plan de licenciement d’ingénieurs télécoms en Guinée tel que conçu, serait contraire à ce qui s’est passé par exemple au Benin, au Ghana, au Soudan, en Côte d’Ivoire et au Cameroun.

 

Pour le cas du Cameroun par exemple, on apprend qu’au terme des négociations, un protocole d’accord dénommé protocole Baka avait été signé et exécuté à la satisfaction de toutes les parties.

Ce qui aurait permis en plus de mesures d’accompagnement qui soulagent, annulation de prêts, plusieurs mois de salaires…de reverser nombre d’employés concernés chez un nouvel opérateur avec des CDD de deux ans, d’autres avec des CDI.

Pourquoi il devrait en être autrement ici en Guinée ? S’interrogent les concernés qui broient du noir depuis que ce projet a été annoncé. Ils ne comprennent point que MTN-Areeba ne leur prévoiraient que trois mois de salaire comme mesure d’accompagnement alors que la Guinée et le Cameroun auraient des législations de travail similaires.

Une situation à leurs yeux, qui n’est ni plus ni moins qu’un cas d’injustice avérée et inacceptable. Des voix s’élèvent même pour parler de mafia…

Affaire à suivre…

Aboubakri.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top