Politique

Mandat d’amener contre Sidiki Nabé :Souleymane Doumbouyah parle d’acharnement, de manipulation du magistrat,….

Un juge d’instruction du tribunal de première instance de Faranah a émis ce dimanche, un mandat d’amener contre Aboubacar Sidiki Nabé. Il est reproché à ce candidat au poste du président de la chambre nationale de commerce d’avoir escroqué en Allemagne à quelqu’un, il y a de cela 7 ans, une valeur de 385 mille euros. Dans son équipe de campagne, on parle plutôt d’acharnement, de manipulation et de tentative d’assassinat contre Monsieur Nabé lors de sa tournée à Faranah.
 
Ce qui s’est passé à Faranah, n’a rien à voir avec une procédure judiciaire régulière, souligne Souleymane Doumbouyah qui précise qu’il ne s’agit pas d’une escroquerie. Il indique que la préoccupation du plaignant était de se réconcilier avec son ami. « Il n’y a pas d’escroquerie,  Le soit-disant-plaignant, vu ses déclarations qui étaient totalement contradictoires à l’acharnement qui ne corroborait pas avec la hargne que le juge d’instruction avait contre Nabé »
 
L’équipe de campagne d’Aboubacar Sidiki Nabé accuse le juge d’instruction du tribunal de première instance de Faranah d’acharnement et d’avoir agi sous la contrainte de personnes tapies dans l’ombre ici à Conakry.  « à voir un juge d’instruction venir ouvrir son bureau à 0heure pour quelqu’un est venu juste pour quelques heures, participer à une élection et s’acharner contre lui jusqu’à une heure du matin, nous étions entrain de parler avec ce jeune juge d’instruction qui était visiblement manipulés par certains personnes à Conakry ».
 
Un guet-apens a été monté contre Aboubacar Sidiki Nabé à Faranah, poursuit Souleymane Doumbouyah. Pour lui, il n’y a aucun doute, c’est une tentative d’assassinat. « Je ne sais pas quels sont les gens qui sont derrière cette tentative d’assassinat contre Aboubacar Sidiki Nabé. Le juge d’instruction avait déjà dit devant moi qu’il avait verrouillé toutes les entrées et les sorties de Faranah, question objectif était d’arrêté Nabé depuis 5 km par ce que depuis 50 km, il avait posté des gens qui étaient informés du mouvement de Sidiki Nabé »
 
Il faut ajouter que cette procédure judiciaire intervient au mauvais moment pour Aboubacar Sidiki Nabé, candidat au poste de président de la chambre nationale de commerce , d’industrie et d’artisanat de Guinée dont l’élection est prévue le premier juin prochain.
Bah Sékou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top