Politique

Déguerpissement : Les forces de l’ordre en véritables pyromanes.

L’opération de déguerpissement opérée ce mercredi matin au marché ENTA a laissé des traces atterrantes. On pourrait croire à un acte purement boutefeu. Deux petits conteneurs, plusieurs tables et étalages, tous partis en fumée. Les victimes sont de plus en plus indignées par la
méthode appliquée par les forces de l’ordre. Une question se pose. Est-ce qu’on leur a ordonné de mettre feu à tout ce qui se trouverait sur leur passage ? Peut-être que oui, peut-être que non. De toutes les façons nous avons eu à faire à un lieu sinistré.

 

Avant l’opération de déguerpissement, cette chaussée au marché ENTA comme la plus part des marchés de la capitale étaient occupées de façon anarchique par les étalagistes en grande partie des femmes. Aujourd’hui certes la circulation est devenu fluide pour le bonheur des usagers, mais nombreuses sont les femmes qui disent être choquées et accablées. Elles n’ont plus où exercer leur petit commerce. Certaines sous le coup de la colère ont affirmé n’avoir reçu aucun avertissement au préalable. La présence des forces de l’ordre ce matin dans le marché les a surpris nous ont-elles confié. Et cette action opérée ne peut être assimilée qu’à un acte de vol s’exclamait une commerçante.

Ces opérations de déguerpissement sont des mesures annoncées par le nouveau gouverneur de la ville de Conakry Soriba Sorel CAMARA qui a promis de désengorger toutes les artères de la ville en vue de faciliter la circulation aux usagers. On espère aujourd’hui que cette détermination des autorités du gouvernorat ne soit pas un feu de paille à l’image des actions menées par les précédents gouverneurs. On verra bien.

Mohamed Damaro CAMARA

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top