Politique

Qu’a-t-il fait Arda pour être convoqué à la DPJ ce vendredi ?

Une question qui vaut tout son pesant d’or. L’opérateur culturel, PDG de la structure Saty Communication et manager de l’artiste Petit Kandia, a quelques ennuis depuis deux jours.

D’abord, jeudi au petit matin, pendant plus de deux heures, c’est-à-dire de 4h à 6H plus exactement, un pick-up bondé de policiers, apprend-on, a campé devant son domicile privé du quartier Cameroun, pire, les policiers auraient tenté de s’y introduire en tapant avec force au portail principal.

L’intéressé s’en est offusqué et fait part de toute son  indignation face à de tels agissements, alors qu’il ne faisait l’objet d’aucune convocation régulière. Eh bien, depuis hier soir, une convocation venant de la DPJ lui a été signifiée.

Arda devait se présenter ce vendredi matin à 10h devant l’officier de policier judiciaire.

Est-ce au sujet des incidents de mercredi nuit sur un bras de mer de la Camayenne où un véhicule restaurant mobile Chaka Chaka, a été brûlé ? Vraisemblablement oui!

A en croire l’intéressé que nous avons joint, sur la convocation figure le nom d’un certain Balla Conté.

Balla Conté, c’est l’aîné des enfants de la camarade feue Jeanne Dieng, à qui feu président Sékou Touré a accordé une autorisation d’occupation dudit bras de mer, selon un décret datant de Mai 1983.

Cette famille se dit donc propriétaire du domaine, lequel serait convoité aussi par un investisseur blanc. Mais la jeunesse des quartiers de Camayenne et de Cameroun, ne veut pas voir le bras de mer aménagé. Elle souhaite le transformer en une plage naturelle.

Arda serait-il derrière l’incendie du restaurant mobile ? Est-ce lui qui instrumentalise la jeunesse des deux quartiers ? L’enquête le déterminera.

Aboubakri.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top