Politique

La CoJElpaid lance une caravane culturelle et sportive pour une période postélectorale apaisée en Guinée.

Le réseau de la convergence des jeunes leaders de Guinée pour la paix et le développement, s’investit dans la préservation d’un climat de quiétude et de paix en guinée, après la tenue dans un contexte tendu, des dernières législatives et à l’orée d’autres échéances électorales.

Pour s’y prendre, elle a pensé mettre à contribution le sport et la culture pour faire passer ses messages de tolérance, de fraternité, de réconciliation nationale et de paix à l’endroit surtout de la jeunesse.

Le projet de caravane qu’elle a monté dans cette optique, a requis l’attention de Osiwa Guinée, qui a décidé de le financer à hauteur de plus de 46 mille dollars américains.

Dans un premier temps, cette caravane couvrira les régions de Kindia, Mamou et Labé, où une série d’activités, sera organisée pour le bonheur des jeunes de ces régions.

Partout au terme des prestations artistiques et sportives (matches de gala et semi-marathon), des maillots de jeu, des ballons, des filets…seront distribués aux jeunes.

Au lancement de cette caravane ce mardi, le coordonnateur de la COjelPAID, M. Abdoul Sackho, a rappelé le constat de la fragilité de la paix et de la montée de l’ethnocentrisme en guinée, pour justifier la démarche de sa plate-forme.

A sa suite, deux anciennes gloires du Hafia 77, Calva et Petit Sory ont rappelé les bienfaits du sport, facteur de mobilisation et de concorde.

Pour le clou, l’artiste Lamah Sidibé qui illuminera cette caravane de tout son talent, a égayé l’assistance de quelques airs qui interpellent la conscience des uns et des autres, face aux défis de l’heure.

Aboubakri Le Diallobé.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top