Politique

S’achemine-t-on vers un bras de fer entre Yamoussa Sidibé et son département de tutelle ?

La question mérite d’être posée. A l’allure où se dessinent les choses où la tournure que les événements risquent de prendre. Des langues se délient déjà et les conjectures commencent à aller bon train.

Que se passe-t-il ? Suite à la dernière décision du ministre Alhoussein Makanera Kaké, suspendant la diffusion des spots publicitaires sur les antennes des médias d’Etat, précisant qu’il revient de droit, conformément à la loi, à l’OGP, d’ordonner la diffusion de ces spots, suite donc à cette décision, le directeur général de la RTG a fait une mise au point hier à travers une sortie dans le JT de 20h30.

 

On apprend que Yamoussa Sidibé dit ne trouver aucune objection à la décision du ministre, en légaliste, il reconnaît que l’OGP est dans son rôle, mais il aurait dit qu’un spot publicitaire, au-delà d’une minute, tombe dans le profil de publireportage. Ce qui reviendrait à ses yeux à la RTG.

Deuxio, Yamoussa Sidibé aurait dit que les annonces sous forme de propagande politique, ne relèveraient pas de la publicité.

Tertio, il souhaiterait avoir une idée sur les contrats de publicité qui seront signés avec l’OGP, pour dit-on avoir une idée sur les ristournes possibles que tout cela doit générer en faveur de la RTG.

Le moins qu’on puisse dire est que cette sortie n’est pas du tout appréciée du côté de l’OGP et du département de la communication, tout comme au parti au pouvoir.

Des voix s’élèvent déjà pour demander la tête de Yamoussa Sidibé, on l’accuse de défier l’autorité du ministre. Une réunion de crise devait se tenir aujourd’hui au cabinet du ministre Kaké. Certains vont jusqu’à demander la convocation d’une réunion d’urgence du bureau politique national du RPG-Arc-en-ciel.

Affaire à suivre !

Aboubakri.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top