Politique

Labé : Pour des propos qualifiés de crime de lèse-majesté à l’endroit d’El Hadj Cellou Dalein Diallo, le leader des démocrates guinéens, dans l’œil du cyclone

Pour un séjour au goût amer à Labé, c’en est un pour le néophyte président du parti des démocrates guinéens, Abdourahamane Bakayoko. Un séjour qu’il n’oubliera point de sitôt.
Alors qu’il était invité dans une émission de la radio privée GPP de Labé, quelle ne fut l’hébétude de M.Bakayoko de savoir qu’une foule de militants de l’UFDG, déchaînés, l’attendaient sur un pied de guerre en bas de l’immeuble qui abrite la radio, non loin du grand marché de la ville.
Choqués par des propos que ce jeune leader venait de tenir, dans lesquels il qualifiait l’actuel chef de l’Etat guinéen et le chef de file de l’opposition guinéenne, El Hadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, de « leaders ethnocentristes », qui n’ont de militants que dans leurs ethnies d’origine-ces militants ont incendié sa voiture, avant de vouloir s’en prendre à lui physiquement.

Il a fallu l’intervention des forces de sécurité pour qu’Abdourahamane Bakayoko et le rédacteur en chef de la radio GPP, puissent avoir la vie sauve.
Aux dernières nouvelles, ils seraient toujours sous la protection de ces services de sécurité de la ville.
Voici en substance ce qu’a affirmé cet après-midi M. Bakayoko sur les ondes de cette radio :
« Aujourd’hui, depuis d’ailleurs quelques mois on parle de candidature unique de l’opposition ; mais on n’a rien décidé d’abord, c’est à voir. Vous savez aujourd’hui on a des problèmes en Guinée, on a de grands problèmes qui ne se retrouvent dans aucun autre pays du monde. Pourquoi ? Parce qu’en Guinée, il n’y a presque pas de leader politique. Il n’y a que des leaders ethniques. Remarquez que la politique dangereuse et honteuse de nos ainés ne doit pas continuer comme ça, il faut l’arrêter. Nos leaders ne sont pas en réalité de grands leaders mais des leaders faibles. Si vous prenez Alpha Condé, il n’a de militants qu’en Haute Guinée. Alpha Condé n’a derrière lui que les malinkés. Cellou Dalein qui vient en deuxième position n’a derrière lui que les peulhs. Mais, c’est grave, c’est extrêmement grave pour notre pays. Il faut mettre terme à cela. Alpha Condé et Cellou Dalein sont des ethnocentristes» déclare  Abderrahmane Bakayoko, président des démocrates Guinéens, un parti méconnu, sur les ondes d’une radio locale de Labé.
Aboubakri
 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top