Politique

L’épidémie d’Ebola franchit le cap des 5 000 morts

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) daté du 9 novembre, sur 14 098 cas enregistrés, 5 160 personnes sont mortes de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola.
La barre des 5 000 victimes du virus Ebola a été franchie. La fièvre hémorragique est jugé responsable de 5 160 morts pour 14 098 cas enregistrés, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), datant du 9 novembre et publié mercredi 12 novembre.

Lundi, l’ONG Médecins sans frontières a annoncé pour la première fois depuis le début de l’épidémie « une diminution du nombre de patients d’Ebola » dans ses centres de soins au Liberia. L’ONG a tout de même prévenu que « ce déclin du nombre de cas pourrait cependant n’être que temporaire, comme il l’a été à deux reprises en Guinée, avant d’être suivi d’une reprise de l’épidémie ».
Au Mali, deux personnes – un ressortissant guinéen et un infirmier malien qui l’avait soigné – sont mortes du virus Ebola ces derniers jours dans une clinique de Bamako. Un médecin malien, considéré comme un cas suspect après avoir été en contact avec ces deux cas, a été mis en observation et plusieurs dizaines de personnes placées en quarantaine.

AFP

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top