Politique

Retraite annuelle du PBF-Guinée à Kindia : Le Comité technique de pilotage formé à de nouveaux outils, le cap des efforts de consolidation de la paix en Guinée en 2015, fixé (Communiqué)

Conakry, 18/11/2014 – La retraite annuelle du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies en Guinée (PBF) s’est déroulée à Kindia du 17 au 21 septembre 2014. Elle a regroupé près de 60 participants issus des Agences du Système des Nations Unies,  des Ministères et ONG partenaires d’exécution. 
L’étude de cas de la ‘République démocratique de Karibasa’ a ouvert la retraite. 

Dans ce pays imaginaire, on constate «des tensions politiques récurrentes, une exclusion des femmes, une discrimination des minorités, un faible niveau d’éducation, un taux de pauvreté élevé, de fortes rivalités intercommunautaires, des violations des droits de l’homme, un manque d’accès aux services sociaux de base, une inégale répartition des richesses, un déplacement forcé de population, etc.». L’objectif de l’exercice est de procéder à une analyse de conflit dans le but de comprendre les causes géographiques, historiques, économiques,  structurelles, immédiates et intermédiaires qui constituent les principaux facteurs de menaces et ainsi dégager les priorités et les résultats clés pour la consolidation de la paix dans le pays.
« C’est un atelier de formation du Comité Technique aux outils de programmation et planification puisque l’année prochaine nous allons être amenés à travailler sur la troisième phase du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée » explique Monsieur Thierno Aliou Diaouné, Coordonnateur du Fonds de Consolidation de la Paix en Guinée (PBF). « Il s’agit également d’améliorer le fonctionnement du Comité Technique dans l’évaluation des projets : quels sont les critères déterminants pour la validation d’un projet dans le cadre de consolidation de la paix ?  Comment l’analyse des éléments doit se faire pour que le projet puisse être bien examiné c’est-à-dire voir s’il répond aux critères de paix pour le pays ? » poursuit-il.
Dans un deuxième temps, l’atelier s’est consacré à la rédaction du rapport annuel du Comité de Pilotage. Le rapport annuel du Comité de Pilotage évalue l’état d’avancement du Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix en Guinée. Il permet d’identifier les défis émergents et les réussites qui serviront de contribution pour le rapport annuel du Secrétaire Général des Nations-Unies sur l’état de la paix dans le monde en 2014. L’année dernière, la Guinée avait été citée à trois reprises pour les succès rencontrés dans le cadre de la Réforme du Secteur Sécurité et de l’accompagnement du processus électoral.  Le rapport du Secrétaire Général des Nations Unies est présenté chaque année devant les partenaires et bailleurs.
 
 
Le dispositif de la consolidation de la paix en Guinée est composé d’un Comité de Pilotage, co-présidé par le Premier Ministre, Chef du gouvernement et le Coordonnateur Résident des Nations Unies en Guinée, qui est responsable des orientations stratégiques et du contrôle qualité du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée. Le Comité de Pilotage décide de la sélection des projets, des partenaires d’exécution et de l’allocation des ressources. Le Comité technique  composé d’experts spécialisés du gouvernement, du Système des Nations Unies, de la société civile et des partenaires au développement nationaux et internationaux, assiste le Comité de pilotage dans la préparation et validation technique des projets. Un Secrétariat permanent, dirigé par le Coordonnateur national du PBF, accompagne et coordonne au quotidien le travail des différentes parties prenantes dans la mise en œuvre du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée.
Le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF) en Guinée soutient la stabilité sociopolitique du pays en renforçant l’Etat de droit et en appuyant les dynamiques préventives des conflits prônées par les différents acteurs guinéens. L’action du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF) se caractérise par le financement de projet « quick impact », c’est-à-dire des interventions ciblées pour des résultats rapides et des bénéfices immédiats pour la paix en faveur de la population. Les projets sont exécutés de manière conjointe par les agences du système des Nations Unies en partenariat avec le gouvernement et les partenaires nationaux et internationaux au développement. Les interventions du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations-Unies (PBF) sont fondées sur les principes de l’appropriation nationale, de l’appui aux efforts nationaux, de la responsabilité mutuelle des acteurs et de la redevabilité des résultats.
 
 
 Le PBF est désormais sur les réseaux sociaux, rejoignez-nous !
 
Facebook: https://www.facebook.com/pbfguinee
Twitter: https://twitter.com/PBFGuinee
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCxQNEt1qA715CxdOV4ndtIA
Soundcloud: https://soundcloud.com/pbf-guinee
Google+ : @ PBF Guinée 
Flickr: @ PBF Guinée
Léa Dispa, responsable Com

Rapporté par Aboubakri
 
 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top