Politique

Vieux ponts métalliques de Tanènè : Le miracle made in Guinée de Metal Plus Construction

Lorsqu’un camion de 60 tonnes a percuté l’aile gauche du premier pont métallique de Tanènè il y a quelques jours et a fortement endommagé son sachis central, enfonçant le pont à 1, 5m de profondeur, coupant ainsi l’axe qui le permettait de bouger, nul ne pouvait parier un kopeck contre les chances que la circulation eût été rétablie sur les nationales Dubréka-Boffa et Dubréka-Fria, de sitôt.
Nul ou presque peu de personnes pouvaient croire que ce défi serait relevé par une entreprise locale, de droit guinéen. Eh oui, ce miracle a été rendu possible grâce à la société Metal Plus Construction.

Elle a promis d’arriver à rétablir le trafic au niveau du pont endommagé, en trois jours, elle l’a fait en deux jours.
Responsables, ingénieurs et travailleurs de tout genre de cette société, ont le triomphe modeste. En attendant d’être payés par l’Etat, puisque les travaux ont été préfinancés par la société à cent pour cent, ils se contentent des témoignages de reconnaissance venant des usagers des ponts, des riverains, mais aussi de toutes les autorités locales et nationales.
En plus des travaux pour remettre à flot les parties endommagées par l’accident, Metal Plus Construction va remplacer les barrières d’encadrement actuellement en barre de fer, en dalles faites en béton armé, de sorte que tout véhicule qui dérape vienne s’échouer contre elles, au lieu de percuter directement le pont lui-même.
A date, le pont de 120 m de long est rouvert entièrement à la circulation aux engins légers, et par intermittence des travaux, aux gros porteurs. Tout se déroule dans la plus grande convivialité.
En plus de ces travaux de réparation, Metal Plus exécute un contrat de rénovation de tous les quatre ponts, dont la durée de vie, est estimée à une centaine d’années encore.
Aboubakri, depuis Tanènè

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top