Revue de la presse

Revue de presse du 14 décembre 2014

La colère des habitants de Yimbaya contre la construction d’un centre de traitement d’Ebola dans leur quartier, la présidentielle de 2015 et la signature du 11è FED sont largement revenus dans la presse cette semaine.

Construction d’un centre de traitement d’Ebola à Yimbaya :

 « Des populations déchainées empêchent le lancement des travaux » peut-on lire à la une du quotidien La République.  La pose de la première pierre de ce centre, le jeudi 4 décembre a été empêchée par une foule de gens très en colère contre l’autorité.

« Il est évident que malgré toutes les campagnes de sensibilisation et d’information dans la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée, des résistances persistent encore. » Fait remarquer le confrère.

 «  Cona-cris yimbaya refuse la pose de la première pierre du CTE et casse tout, l’Ebolafolie continue « mentionne Le lynx ; « La pose de la première pierre du centre de traitement Ebola de yimbaya bougie commune de Matoto a tourné au vinaigre le 4 décembre. Jeunot et nounous de la localité ont accueilli la délégation gouvernementale avec des slogans hostiles : le centre de traitement ne sera pas construit ici, allez y ailleurs A bas Ebola », rapporte l’hebdomadaire satirique. « Les grognards évoquent plusieurs raisons le site choisi pour abriter le CTE est leur seul lieu de loisirs du coin. Il s’agit du stade du quartier, toutes les cérémonies s’y déroulent. » Où sont donc passées les équipes des sensibilisateurs ? S’interrogent le confrère. Les habitants ont hué la délégation composée des ambassadeurs français et américains, une équipe de MSF avec à sa tête Jérôme Mouton, bosse de la mission, le Gouve de conacris SORIBA sorel cas marrant ; ils attendaient tous l’arrivée du PM  Fof le said quand l’incident a éclaté.

Et puisqu’on parle d’Ebola, la certains journaux ont transcrit cette semaine l’alerte de l’ONG Médecins sans frontière. C’est le cas de La République. Lenteur  de la réponse internationale à Ebola, MSF met en garde sur le risque de double échec. Titre Le quotidien.  Pour Médecins sans frontière, la communauté internationale ne doit pas échouer deux fois en apportant une réponse lente dans un premier temps et ensuite inadaptée. Plus loin le confrère  rapporte, selon MSF dans la région, il n’ya toujours pas de centres d’isolement et de diagnostic des patients là où ils sont nécessaires.

La signature du 11è fonds européen de développement entre l’Etat guinéen et la commission européenne rapporté par la Lance. Le 11è FED, signé informe l’hebdomadaire. Le 11è FED dont il  est question est d’une enveloppe de 244 Millions d’euros, couvre la période 2014-2015. A  la signature des documents le commissaire européen pour la coopération internationale et le développement Neven Mimica a expliqué que ce programme va permettre de renforcer la riposte à Ebola, à réduire l’impact de l’épidémie sur le système sanitaire guinéen et sur son économie, ainsi qu’à prévenir d’autres maladies infectieuses et des futures épidémies.

 

 

De la politique avec à l’affiche les échéances présidentielle et communales de l’année prochaine.

Présidentielle 2015, entre Alpha et son opposition, la guerre des nerfs titre Le démocrate

« Le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo en partance pour l’Europe a profité d’une escale dans la capitale sénégalaise la semaine dernière pour annoncer que le non-respect des délais constitutionnels dans le cadre de la tenue de la présidentielle en 2015, pourrait compromettre la poursuite du mandat du pouvoir actuel », informe le confrère. Cette sortie illustre la dissension entre le pouvoir et l’opposition autour des préparatifs des joutes électorales à venir, d’autant que le  président Alpha Condé de son côté s’est montré très amer à l’endroit de ses opposants il ya une dizaine de jours, allant jusqu’à le traiter de nains politiques.

Womey post démilitarisation, Le Lynx présente une situation déplorable avant même le rapport du comité de crise né au lendemain du crime du 16 septembre.

Womey, autopsie d’un drame  mentionne le satirique à la Une.

 Sur les traces du drame : la commune rurale de womey ne ressemble plus à un habitat. Les locaux administratifs ont été quasiment tous pillés. Entre peur et traumatisme, les villageois ne savent pas à quel saint se vouer. Ils soutiennent, indique l’hebdomadaire, qu’ils ne peuvent pas revenir actuellement à Womey, par ce que tout a été emporté. Les maisons vidées, sans portes ni fenêtres et par endroit sans toit, les trois points d’eau existants sont défectueux, le centre de santé vandalisé. Nous informe le confrère en faisant lire le témoignage de la dame Togho Théa 22 ans qui accouché en brousse le 18 septembre vers 22h «  je suis restée deux jours dans cette brousse sans manger ; au troisième jour j’ai voulu repartir au village chercher quoi manger ainsi que des habits sur le chemin j’ai rencontré deux jeune garçons qui m’ont dit de ne pas y aller, que là-bas c’est chaud. C’est en retournant au campement que j’ai commencé à avoir

Mafoudia Bangoura 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top