Revue de la presse

Le Rund-up de Mafoudia : A la UNE, visite de Ban Ki-moon à Conakry, symposium consacré à la vie et aux œuvres de feu Général Conté et un classement des ministres, fait par la primature…

Lutte contre Ebola. Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-Moon à Conakry samedi dernier. Le président Alpha Condé en profité pour annoncer la tenu de la présidentielle pour 2015.  « Une annonce qui a retenu l’attention de bien des gens, car la question avait été occulté jusque là par le pouvoir, ce malgré la requête de l’opposition qui ne cesse de réclamer un chronogramme électoral bien défini à la CENI » Estime-t-on dans Le Démocrate. Des propos qui ne rassurent donc pas l’opposition selon le journalqui évoque la crispation politique. En exemple la menace de l’opposition de tenir un meeting géant le 7 janvier 2015 sur l’esplanade du stade du 28 septembre « comme entrée en matière des actions qu’elle compte entreprendre pour protester contre la ‘’non prise en compte de ses revendication.’’ Lors de cette visite éclaire qu’a dit Ban Ki-Moon ? «  Les Nations Unis travaillent étroitement avec tous les acteurs du monde, les gouvernements ainsi que les sociétés civiles. Nous somme très reconnaissant aussi au leadership du président français François Hollande et son peuple pour leurs soutien à tous problèmes mondiaux…Pour finir nous comptons sur le leadership du président Alpha Condé et le peuple de Guinée ». Des propos de Ban à lire dans L’Observateur cette semaine.

6e anniversaire de la mort de l’ancien président Lansana Conté. Symposium au siège du PUP. Choc  entre  des éléments de la garde présidentielle et la protection rapprochée de Cellou Dalein titre L’Observateur. Alpha Condé    a perturbé la rencontre rapporte le journal. « Alors que l’ancien premier ministre et actuel chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo prononçais son discours témoigne, le chef de l’Etat, Alpha Condé, s’est annoncé. Le président de l’UFDG interrompt son discours et attend. Reçu et installé au présidium, dans le fauteuil ou était installé son opposant, le président Alpha Condé à interrompu net tout le programme » explique  le journal. Ce symposium  a failli tourner à l’altercation entre la grande présidentielle et celle du leader de l’UFDG rapporte Le Démocrate. Ensuite il ya eu des révélations. Selon le journal, le président de l’Union de Force Démocratiques de Guinée a jeté un pavé dans la marre du pouvoir. « En révélant des dossiers sur les quels planent encore des zone d’ombre. Mais qui un jour seront sans doute tiré au claire pour éclairer l’opinion. Il s’agit de l’assassinat du colonel Sama Panival Bangoura, ancien commandant du camp Alpha Yaya Diallo, lors de la rébellion de 2001 et de l’attaque qui a visé plus tard le cortège du président Lansana Conté. » Le Démocrate ne nous apprend pas grand-chose car Cellou Dalein même s’est contenté de poser des questions.

 

Le gouvernement évalué : Des tocards  dans les rangs titre à la Une Le Diplomate

La primature a procédé ces dernières semaines à une évaluation des performances des actions  de l’ensemble des départements ministériels qui composent le gouvernement Saïd Fofana. Il ya des meilleurs avec des notes variant entre 80 et 100%100, Les bons, avec des notes variant entre 50 et 79/100 et la catégorie qui a plus attiré les attentions, celle des tocards, avec une note de moins de 50/100 : y figure le ministre de l’Énergie et de l’hydraulique Idrissa Thiam, limogé, celui des Guinéens de l’Étranger Gbantama Sow ; Le ministre de la Sécurité Madifing Diané, limogé. Le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’alphabétisation, Dr Ibrahima Kourouma fait également parti de ce lot et enfin ceux de la Ville et de l’aménagement du Territoire, Ibrahima  Bangoura ; mais aussi de la Culture  et du patrimoine historique Ahmed Tidiane Cissé. Liste à retrouver dans L’Observateur et Le Diplomate.

 Cette semaine, la presse nationale s’est également intéressée au décès de la sœur du chef de l’Etat Alpha Condé. Dans La Lance on retrouve le témoignage du correspondant de RFI en Guinée Mouctar Bah qui l’a plusieurs fois interviewé. « C’est la seul femme dont Alpha avait peur. Elle avait une autorité sur  Alpha à l’époque, mais je ne sais pas si cela a continué ces dernier temps. » A-t-il déclaré. Avec le décès de hadja N’Sira Condé, le président Alpha Condé perd l’unique sœur qui lui restait clôt le journal.

A la semaine prochaine

Maf Bangoura pour mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top