Politique

L’opposition de nouveau dans la rue ce lundi 13 avril

opposition_2La réunion de l’opposition républicaine vient de prendre fin à la résidence de Sidya Touré. Les opposants ont exprimé leur solidarité à leur porte-parole Aboubacar Sylla dont le véhicule a essuyé des tirs à balles réelles dans la nuit du samedi 4 avril.

Manif opposition Guinee ConakryAu sortir de la rencontre le porte-parole de l’opposition a tenu à remercier les uns et les autres sur l’élan de solidarité formé autour de sa personne depuis samedi nuit, après l’attaque dont il a fait l’objet. Il a ensuite passé le témoin à Mouctar Diallo des Nouvelles forces démocratiques pour le compte rendu de la réunion.

‘’Nous exprimons notre solidarité à M. Aboubacar Sylla après la tentative d’assassinat dont il a fait l’objet. L’opposition dénonce vigoureusement cette attaque dont nous estimons inacceptable’’, a déclaré l’ancien ministre de l’élevage.

‘’Il y a eu beaucoup de Guinéens qui ont été tués sans que justice ne soit rendue, estime Mouctar Diallo. ‘’Mieux, beaucoup de hauts cadres de l’administration, d’acteurs de la société civile et politiques ont été assassinés de façon ciblée’’, accuse Mouctar Diallo qui précise que les présidents Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo ont reçu des ‘’tirs à balles réelles’’. ‘’Fort heureusement, ils étaient dans des véhicules blindés’’,

Pour le président des NFD, le cas d’Aboubacar Sylla démontre suffisamment qu’il s’agit d’attaques ‘’bien orchestrées, planifiées et exécutées’’. ‘’Nous allons vous faire des révélations en vous envoyant des informations claires pour démontrer que c’est un plan machiavélique pour assassiner les opposants’’, promet l’adversaire du régime Condé.

Parallèlement aux revendications notamment sur l’ordre d’organisation des élections, l’opposition entend descendre dans la rue lundi prochain pour dénoncer la montée en puissance de l’insécurité en Guinée. ‘’L’opposition va organiser une manifestation contre l’insécurité planifiée par le pouvoir en place, à partir du 13 avril. Une manifestation à laquelle prendront part les organisations de défense des droits humains’’, souligne Mouctar Diallo à la presse.

Mais en attendant, les opposants indexe le président Alpha Condé comme ‘’principal responsable’’ de l’insécurité. ‘’Nous prenons M. alpha Condé, chef de l’Etat, comme responsable. Car il est chargé, en tant que président de la République, d’assurer la sécurité de tous. Ne le faisant pas, il est donc responsable de ce qui nous arrive et il répondra de ses actes. Nous sommes en train d’assister aujourd’hui à un Etat criminel et voyou. Et l’opposition n’acceptera pas cela.’’, martèle M. Diallo.

L’opposition animera en outre une conférence de presse mercredi, au cours de laquelle elle dévoilera l’itinéraire à suivre pour la marche du lundi prochain. ‘’Nous allons étendre aussi nos manifestations à l’ensemble du territoire pour obliger le gouvernement à revenir à la raison et accepter les revendications de l’opposition en organisation les élections communales avant la présidentielle en 2015’’, avertit l’ancien ministre de la Transition militaire.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top