Actualités

Retrait des députés de l’opposition à l’Assemblée Nationale: Aucune loi organique ne sera votée, le règlement Intérieur restera en l’état, souligne le juriste Mohamed Camara

opposition_2« Le retrait des députés de l’opposition de l’assemblée peut avoir un certain nombre d’impacts mais il faut remarquer que la politique de la chaise vide n’a rien payé », souligne le juriste Mohamed Camara. en terme d’impact, c’est que les lois organiques ne pourront pas passé à l’assemblée Nationale étant donné qu’il y beaucoup  d’initiative en cours à l’instar de celle qui a été proposé par le ministère de la justice, prévient-il.
Deuxièmement , le règlement intérieur restera en l’Etat entant donné que le règlement intérieur est une loi organique qui nécessite pour son adoption 76 députés. En terme d’impact, ca sera une mauvaise presse de vouloir renouveler le bureau de l’assemblée et les instances de l’institution sans une bonne partie des députés.
Par contre, les lois ordinaires qui ne requièrent pas la présence des deux tiers des députés peut être votées. L’image de l’institution nationale pourrait prendre un sérieux coup du fait de l’absence du débat contradictoire qui est l’essence même du parlement guinéen. L’absence des députés de l’opposition entraine une crise institutionnelle et donne l’image d’un parlement avec le parti au pouvoir et ses principaux alliés.
Pour conclure, le juriste Mohamed Camara précise que L’assemblée nationale  n’est pas le cadre pour débattre de toutes les questions politiques. Il est important de mettre en place un cadre permanent où le contentieux politique peut être vidé.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top