Actualités

Kindia : Jeté dans un w-c., un bébé survit miraculeusement

bebeL’histoire est à peine croyable. La scène se passe jeudi 09 Avril 2015 au village de foulaya, l’endroit même qui abrite le centre universitaire de Kindia. Dans le silence coupable de la famille et des voisins, il n’en a pas filtré la moindre rumeur ; mais les faits –surtout ceux criminels- ont la vie si dure qu’il est impossible de les étouffer aussi rapidement. Quand nous nous rendons sur les lieux deux jours après, ce n’était plus que secret de polichinelle et l’affaire était connue de tous. Impossible d’approcher les membres de la famille pour recouper les premières informations que nous avons reçues, mais notre perspicacité a fini par payer ; un de ceux qui ont participé à l’opération de secours accepte enfin de nous parler. Et voici les faits : « Jeudi, à 5 heures du matin, j’ai été réveillé par des cris ; ayant accouru, j’ai remarqué un attroupement dans la cour voisine. Une fille, qui avait accouché à l’aube ce matin, venait de jeter son nouveau né dans le w.c. à l’instant même, les cris de l’enfant nous parvenaient, puisqu’il pleurait…
Quand nous lui demandons comment le bébé a pu survivre, il enchaîne :…. Il a eu la chance de tomber sur une dune à l’intérieur du trou, une dune faite de poudre de charbon qu’on verse souvent dans ce genre de w.c pour en atténuer les odeurs.
Et comment l’enfant a-t-il été sauvé ?
Notre interlocuteur nous explique : « nous avons dû creuser un plus grand trou, assez grand pour que quelqu’un puisse y passer, nous y avons ensuite fait descendre un jeune homme mince et grand que nous avons attrapé par les pieds alors qu’il avait la tête en bas, dans le trou du w.c, à l’endroit même où le bébé était. Il l’a alors pris par les pieds et nous, nous l’avons remonté, et le bébé avec.
A la question de savoir quelle fût la suite de l’affaire, notre témoin nous explique que la garde de l’enfant a été confiée à une famille du voisinage (c’est là que nous l’avons retrouvé et photographié). Mais avant, il a été conduit à l’hôpital régional de Kindia pour des soins d’urgence. A part une blessure au cou et à l’oreille gauche, le bébé se porte étonnamment bien.
Nous saurons par la suite que la mère meurtrière est toujours planquée dans une cachette dont seule sa mère connait le secret. Malgré deux descentes des enquêteurs de la sureté urbaine de Kindia, rien n’a encore filtré de ce crime odieux.
Enfin, la fille en question serait à son troisième geste alors qu’elle n’est pas mariée et aurait moins de 20 ans. Nous y reviendrons.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top