Actualités

Marche contre l’insécurité en Guinée: Des actes de violences signalés dans plusieurs quartiers de la banlieue de Conakry

manifSelon des témoignages concordants, Plusieurs partisans de l’opposition guinéenne qui voulaient manifester à Conakry ce lundi, contre le pouvoir, ont été blessés à balles réelles lors de heurts avec la police, a-t-on appris de sources médicales.
« De violents affrontements ont opposé des jeunes manifestants aux forces de l’ordre à Hamdallaye (un quartier de la capitale, NDLR) où les forces de l’ordre ont tiré sur trois jeunes manifestants » qui ont été blessés, a affirmé à mosaiqueguinee.com, sous le couvert de l’anonymat un médecin de la clinique Jean Paul II.
A la mi-journée, l’opposant CellouDalein Diallo, s’est fendu en colère, dénonçant la brutalité exercée sur leurs militants, par les forces de l’ordre. Voici ce qu’il a déclaré aux médias, alors qu’il était dans la zone de Bambéto : « Une répression sauvage s’est abattue sur les marcheurs de Matam, ils ont pulvérisé le siège de l’UFR de gaz lacrymogène, il y a une répression sauvage comme d’habitude sur le terrain. Les forces de l’ordre ont tiré sur un jeune au ventre ; les gendarmes n’ont pas voulu que les marcheurs reprennent la victime pour l’envoyer à l’hôpital, ce sont eux-mêmes qui se sont chargés du transport de la victime. On ne sait pas si le jeune est vivant ou mort.»
Des médias rapportent que dans les rangs de l’opposition, seul le président de l’UFDG, est à l’avant-garde du combat, l’ancien PM Sidiya Touré serait introuvable, pour l’instant.
Dans plusieurs quartiers des communes de Matoto et Matam, on signale des heurts entre manifestants et contre-manifestants, les derniers étant en général des partisans du pouvoir en place.
La journée s’annonce orageuse, des risques d’un dérèglement sont dans les esprits, au regard de la détermination des organisateurs d’une marche non autorisée et des forces de sécurité, bien décidées à s’opposer à tout trouble à l’ordre public.
Attendons de voir !
Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top