Actualités

Crise politique en Guinée : Pour le ministre Gassama, « pas d’issue en dehors du dialogue »

kgdLe ministre des droits de l’homme et des libertés publiques, est préoccupé, très préoccupé par la tournure que prend la crise politique en Guinée, consécutivement aux dernières manifestations de rue organisées par l’opposition, dans la capitale Conakry, manifestations, il faut le rappeler, soldées par trois morts et des dégâts matériels importants.

Et la perspective de nouvelles manifestions auxquelles cette opposition a appelé ses militants les lundi et jeudi prochain, n’est pas pour atténuer les craintes du premier défenseur des droits de l’homme en Guinée.

Quoi que les positions semblent tranchées et que chaque camp croit avoir raison, le ministre Gassama, conseille et recommande vivement le dialogue aux acteurs politiques guinéens.

Dans une émission de la télé privée Espace Tv, il les a exhorté à renouer le fil du dialogue, à retourner autour de la table et à discuter de tous les sujets sans tabou. Car, pour lui, il n’y a aucune issue à cette crise, si n’est par le dialogue. Autrement, Gassama Diaby, pense que les guinéens devront faire le choix de dire à tous, « qu’ils ont décidé de brûler leur pays », a-t-il martelé devant les journalistes qui composaient le plateau de l’émission « le Club de l’Actu ».

A la question de savoir comment convaincre l’opposition à revenir autour de la table alors que celle-ci sait d’avance que les accords auxquels les discussions aboutiront seront soit reniés ou jetés aux oubliettes comme par le passé? Le ministre Gassama répond : « Enfin, quelque fut le passif dans le domaine du dialogue dans un pays, il n’y a que par le dialogue qu’on résoudra les problèmes. Quelle que soit la gravité des désaccords, ce n’est qu’autour d’une table qu’on trouvera un accord. J’invite tous les acteurs à reprendre le dialogue sans délai, de toutes les façons, on finira toujours autour d’une table. Autant y aller tôt, maintenant, pour préserver d’autres vies humaines… ».

Comment y arriver alors que l’opposition pose comme conditions, l’annulation du calendrier polémique de la CENI et le gel des activités de cette CENI ? Le ministre Gassama répond, insiste et persiste, en invitant l’opposition à rejoindre la table du dialogue sans préalables, et le gouvernement à crédibiliser le processus de dialogue en Guinée, par le respect des accords qui en résultent.

Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top