Actualités

Manif du 23 avril : Pas de grands grabuges ni à Conakry ni en province (mi-journée)

fde sécxuLa marche d’envergure nationale à laquelle l’opposition guinéenne a appelé ce jeudi 23 avril, pour dit-elle, protester contre le processus électoral en cours de préparation et la malgouvernance, semble être étouffée dans l’œuf.

Les forces de sécurité, déployées en grand nombre tout au long des grands axes de la capitale et autour des points stratégiques, quadrillent la ville et empêchent tout regroupement.

Jusqu’à la mi-journée, elles avaient réussi à contenir les ardeurs des leaders de l’opposition et celles de leurs militants, en les confinant dans les domiciles. C’est le cas d’El Hadj Cellou Dalein, toujours coincé chez lui, à dixinn, en compagnie d’autres leaders de l’opposition.

Ici et là, à Conakry et dans quelques villes de l’intérieur du pays, des heurts ont opposé manifestants et forces de sécurité qui tentaient de les disperser.

On signale deux blessés à Labé, deux autres blessés à Sonfonia-Gare dont une femme qui aurait été atteinte par balles, a rapporté à mosaiqueguinee.com, un citoyen de la zone.

La circulation est fluide dans la capitale, beaucoup de commerces et marchés sont restés fermés, de nombreux citoyens préférant rester à domicile, redoutant des violences.

Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top