Actualités

Kindia : la marche de l’opposition a dégénéré, quatre blessés dont deux gendarmes, des arrestations…

IMG10084Ayant connu un début timide ce jeudi 23 Avril 2015, la marche organisée par l’opposition républicaine a enregistré plusieurs incidents violents.
Décidées à faire valoir l’interdiction de manifester que la mairie de kindia aurait imposée la veille, les forces de sécurité-police et gendarmerie – se sont tôt dans la matinée déployées sur les principales artères de la ville pour empêcher tout regroupement.
Mais les injonctions données par certains officiers n’auront pas refroidi l’ardeur des manifestants qui semblaient décidés à braver tout.
Et c’est sur cet air de confrontation que les premières échauffourées ont eu lieu ; la police est intervenue une première fois pour disperser les manifestants qui se regroupaient, et il n’en fallait pas plus pour mettre de l’électricité dans l’air.
Des jets de pierre ont tout de suite fait relais au casus belli provoqué par les premières grenades lacrymogènes.
Mais le rapport de force était disproportionné au point que les manifestants ont fait un repli vers le carrefour de wondy ; sur leur passage, des troncs d’arbre, blocs de pierre et autres branches ont jonché la route nationale.
La gendarmerie, pendant ce temps se livrait à une véritable chasse à l’homme, avec, comme la cerise sur le gâteau, des grossièretés qui accompagnaient le ménage qu’ils étaient obligés de faire pour permettre aux camions de progresser.
ET FODE OUSSOU FOFANA……..
D’un coté des manifestants en débandade répondant à coups de pierre aux gaz lacrymogènes, direction sortie vers Mamou. De l’autre, le député Fodé Oussou Fofana, à la tête de quelques dizaine de marcheurs, décidés à aller jusqu’au bout.
Il prend alors la direction du grand marché de kindia et profite de la marche pour tacler le maire de kindia, Dr Mamadou Dramé, qu’il qualifie d’autorité illégale et illégitime.
Dans la foulée, un premier manifestant a été blessé par un projectile. Mais Fodé Oussou entend défier tous les obstacles et conduire son petit monde jusqu’à la place des martyrs.
C’est sans compter avec la détermination des forces de sécurité qui ont décidé de bloquer la marche ; l’élu et les hommes en uniforme se regardent en chien de faïence pendant plus de deux heures.
Vers 14 heures les policiers, qui n’en peuvent plus de patienter décident d’embarquer les militants de l’opposition qui accompagnaient Fodé Oussou Fofana. Parmi eux, les responsables locaux des partis UFDG et UFR qui ont été conduits à un endroit pour le moment tenu secret.
Quatre blessés dont deux gendarmes et de nombreuses autres arrestations sont à mettre à l’actif de cette journée mouvementée. Et c’est toujours le statu quo en face de la gare de kindia ou Fodé Oussou et deux seulement de ses accompagnateurs sont encore assis à l ‘ombre d’un manguier, échappant pour l’instant à toute arrestation.
NOUS Y REVIENDRONS.
Denis GAMY
Depuis Kindia

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top