Actualités

Réception grandiose pour le président Condé : Le triple péché !

Alpha kkkA l’appel d’un mouvement de soutien, l’Union Mandignue en l’occurrence, appuyée par de caciques du régime et on l’a appris de sources dignes de foi, plus tard par le parti au pouvoir lui-même, le RPG-Arc-en-ciel, des milliers de partisans du chef de l’Etat, ont pris d’assaut vendredi l’aéroport de Conakry et ses abords, pour lui offrir une réception grandiose, de retour de Washington et de Paris.

En d’autres circonstances, ce qui s’apparentait à une « démonstration de force », n’aurait dérangé personne ni suscité d’intérêt chez les hommes de médias que nous sommes. Mais le contexte est autre, c’est un contexte de double crise : sanitaire et politique.

En conséquence, par ce déferlement humain voulu par les partisans du Professeur, il faut dire que les tenants du pouvoir, volontairement ou involontairement, ont commis trois péchés :

Primo : Sur le plan de l’observance de l’urgence sanitaire renforcée, le pouvoir et ses partisans se sont rendus coupables de violation d’un principe édicté par leur champion lui-même, le président Alpha Condé, dans le souci de venir à bout de l’épidémie Ebola.

Car, oui, un rassemblement d’une telle ampleur, c’est clair, que cela comportait quelques risques de propagation du virus. Que plus personne, encore moins, le gouverneur Soriba Sorel, ne dise mot désormais, au sujet de cette prétendue urgence sanitaire renforcée ou accélérée ! Foutaise !

Deuxio : Sur le plan politique, cette mobilisation était inopportune, en ce sens qu’elle peut être perçue comme une provocation par le camp d’en face. En ces temps de crise, on a plutôt besoin d’humilité que d’ostentation, susceptible de mettre de lui sur le feu.

Et puis tertio : péché plutôt anecdotique, mais ayant tout son poids en démocratie. Ailleurs ça compte. A cause de cette mobilisation grandeur-nature, la principale voie publique de la capitale guinéenne, est restée impraticable de 14h à 22h, avec de milliers d’autres guinéens voulant vaquer à leurs occupations, mais qui se sont retrouvés piégés, coincés, englués dans des embouteillages à vous pousser à vous éviscérer.

C’était hallucinant, c’était choquant, et à cause de ça, rien que ça, on peut subir la colère des électeurs !!!

Aboubakri

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top