Actualités

Vers la construction d’un poste de contrôle juxtaposé entre le Ghana et la Côte d’Ivoire

22La ville ghanéenne de Takoradi abrite du 4 au 8 mai 2015 un important atelier sur la construction, à la frontière entre le Ghana et la Côte d’Ivoire, d’un poste de contrôle juxtaposé (PCJ) visant notamment à faciliter la libre circulation des personnes et des biens et promouvoir le commerce interrégional.

Cette infrastructure, qui sera établie entre les localités d’Elubo, coté ghanéen, et Noé, en Côte d’Ivoire, devrait aider à supprimer les obstacles au commerce et à réduire la pauvreté par l’amélioration des services de transport régionaux et en limiter les coûts en vue de favoriser l’intégration régionale.

La rencontre se déroulera en présence de ministres des deux pays couvrant divers domaines tels que l’intégration et les infrastructures, ainsi que des techniciens de l’industrie du transport opérant sur les corridors inter-Etats, sans oublier le commissaire chargé des Infrastructures et des experts de la CEDEAO.

Outre les discussions entre participants et partenaires au développement sur divers thèmes concernant les enjeux des PCJ, leur impact et leur mise en œuvre, il est prévu une visite du poste-frontière d’Elubo/Noé pour identifier les principales étapes et les acteurs responsables afin d’assurer une mise en œuvre progressive du projet.

A terme, le poste de contrôle juxtaposé d’Elubo/Noé sera le quatrième de la sous-région après ceux de Malanville (Bénin/Niger), Sémé (Bénin/Nigéria) et Noépé (Ghana/Togo) qui, depuis leur installation, aident à faciliter le passage et réduire les coûts, les retards et les harcèlements notés aux frontières de la sous-région.

Comme l’expliquait le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, à la réception du poste de Noépé, ces infrastructures ont l’avantage de servir de plateforme pour la mise en œuvre des mesures de facilitation telles que le guichet unique pour accélérer le traitement des documents, la gestion intégrée des frontières entre les différents organismes et l’interconnectivité des systèmes douaniers.

L’un des piliers du processus d’intégration au sein de l’espace CEDEAO étant la libre circulation des personnes et des biens, la commission de la CEDEAO a pris soin d’œuvrer pour la suppression des obstacles et difficultés dans la circulation des personnes et des biens.

Direction de la Communication

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top