Actualités

Le FMI enjoint la communauté internationale à aider la Guinée

CLLe Fonds Monétaire International, qui examinera au début de l’été le versement d’une nouvelle tranche de prêt à la Guinée, a appelé la communauté internationale à apporter un appui financier supplémentaire à ce pays, frappé par l’épidémie Ebola.

Le Conseil d’administration du FMI examinera fin juin une septième tranche de prêt, d’un montant de 26 millions de dollars, au titre de la Facilité Elargie de Crédit d’un total de 198 millions de dollars approuvée en février 2012, indique un communiqué du Fonds jeudi.

Le pays, frappé par l’épidémie d’Ebola, fait face à une année « difficile » au niveau économique, a affirmé une mission de l’institution monétaire en visite à Conakry jusqu’au 8 mai.

Le Fonds a également signalé « l’importance d’un appui financier supplémentaire de la communauté internationale afin d’accompagner les efforts d’ajustement des autorités et les dépenses prioritaires essentielles ».

En 2014, la croissance économique du pays a ralenti à 1,1% en dépit d’une solide production agricole mais « tous les critères de performance et les objectifs indicatifs » inscrits dans l’accord avec le FMI ont été atteints, s’est félicitée la mission du Fonds.

L’inflation a continué de baisser, atteignant 8,5% en mars dernier, et les réserves internationales de la banque centrale sont demeurées à des niveaux prudents.

Mais du fait de pressions budgétaires supplémentaires, signale l’institution, plusieurs objectifs n’ont pas été atteints à fin mars 2015.

Pour le Fonds, l’augmentation récente des salaires du secteur public et la réduction des prix de l’essence à la pompe compliquent la réalisation des objectifs. Il encourage les autorités à appliquer la flexibilité des prix des produits pétroliers à la pompe et à améliorer les recettes fiscales.

« Cette année sera difficile pour l’économie guinéenne du fait de l’épidémie Ebola qui n’est toujours pas entièrement sous contrôle, de la baisse significative des prix des matières premières et de l’incertitude liée à l’organisation des élections présidentielles », écrit le FMI qui projette une croissance nulle pour cette année.

AFP

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top