Actualités

Affaire d’enregistrement de Baidy : Arrêtons d’amuser la galerie! S’insurge la cellule de communication de l’UFR

baidy aribotDepuis 24h, une certaine presse et des internautes aux commandes de certains partis politiques s’acharnent contre l’honorable Baidy Aribot, Député uninominal de Kaloum et Secrétaire exécutif de l’UFR (Union des Forces Républicaines), suite à une conversation téléphonique qu’il a eu avec le Ministre de la Justice à propos du Dialogue. Quoi de plus normal !

Dans cette conservation, le secrétaire exécutif de l’UFR échange avec Cheick Sacko à propos de la lettre invitant l’opposition au dialogue. Chose qu’il ne fallait pas faire aux yeux de certains extrémistes politiques qui pensent que la politique ou que l’opposition se résume à leurs sentiments et humeurs. Baidy Aribot étant le Secrétaire exécutif de l’UFR, il est celui qui est habilité par le parti à rester en contact permanent avec le gouvernement, sur cette préoccupante question du dialogue qui doit être engagées entre le pouvoir et l’opposition.

Maintenant, ceux qui depuis deux jours en font leur choux gras, se débattant dans tous les sens, perdent leur temps. L’UFR qui a mandaté son Secrétaire exécutif est la seule à apprécier ses actes et ses propos. Que les sourds et malentendants politiques comprennent que la démarche de l’honorable Baidy Aribot correspond parfaitement à son mandat de Secrétaire exécutif de l’UFR et l’UFR ne saurait lui en être que fière.

Je veux dire aux mercenaires de plumes qu’ils peuvent se reposer, aux avatars ou cagoulés des réseaux sociaux que leurs commentaires et interprétations insensés ne sont que des coups de sabre dans l’eau. Par ailleurs, cela nous rend encore plus éclairés sur l’impact et l’importance de l’enfant de Kaloum sur l’échiquier politique Guinéen. Nous sommes convaincus que Baidy Aribot est l’homme le plus courtisé aujourd’hui par la pouvoir, l’homme à abattre aux yeux de certains politiciens, l’homme qui fait trembler Alpha et son RPG Arc-en-ciel à Kaloum, l’homme qui dérange des partis communautaires dont le seul exploit ne se repose que sur les engagements des cousins, neveux, oncles et tantes.

Dans une telle situation, la réaction d’honnêtes gens serait de condamner avec la plus grande énergie cette atteinte à la vie privée, enregistrer la conversation téléphonique d’un citoyen. Cette pratique communiste qui n’est plus de notre ère est entrain de refaire surface depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé. Il est évident et les dupes en seront les seuls étonnées, que les écoutes sont redevenues monnaie courante dans le pays des rivières du sud. Quel dommage !

Sommes-nous entrain de retourner un demi-siècle en arrière, Quand on ne pouvait plus parler librement dans sa propre maison, quand les murs avaient des oreilles ? Mais cela ne nous surprend guère car, Alpha Condé l’avais prédit, il y a cinq ans : « je prends la Guinée, là où Sékou Touré la laissée ». Aux Guinéens de voir s’ils veulent revenir en arrière ou changer positivement cette chère Guinée. En tout cas l’occasion rêvée pour y arriver sans coup férir, ce sera pour l’échéance présidentielle de l’année 2015.

Sylla Ahmed Tidiane

Chargé de Communication UFR

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top