Actualités

Fermeture mosquée sénégalaise : La police convoque le doyen de la communauté sénégalaise et lui réclame la clé du lieu saint

mosquée senegalaiseAlors que les fidèles musulmans attendent toujours de savoir s’ils prieront ou pas au sein de la mosquée sénégalaise, à quelques trois semaines du début du mois Saint de Ramadan, les tractations sur fond de manœuvres sont en cours, pour permettre sa réouverture d’ici là.
Après les dénonciations et interpellations de la presse sur ce sujet devenu extrêmement sensible, à cause des tournures diplomatiques qu’il est en voie de prendre, on a appris que la police a convoqué récemment le doyen de la communauté sénégalaise, au commissariat central de Kaloum, pour lui réclamer la clé du lieu Saint.
Sur place, El Abdou Thiam, n’y a pas opposé d’objection, mais il a souhaité qu’une demande officielle soit adressée à sa communauté avant que celle-ci ne remette la clé des lieux.
Face à cette doléance, tour à tour, le commissaire central de Kaloum, le Directeur de la sureté urbaine de Conakry, et le gouverneur de la ville de Conakry, se seraient déclarés incompétents à le faire, a-t-on appris de sources dignes de foi.
Depuis, on en reste là. On se demande encore pour quel motif la police a demandé la clé de cette mosquée fermée depuis le 25 avril de cette année ? C’était pour quoi en faire ? Mystère et boule de neige pour l’instant!
Suite à cette convocation de son doyen par la police, la communauté sénégalaise, qui en déduit une envie chez les autorités guinéennes d’en finir avec les bisbilles autour de cette maison de Dieu, a décidé de rencontrer dans les prochains jours, l’ambassadeur du Sénégal, puis des autorités guinéennes, pour voir dans quelles mesures et sous quelles conditions, faciliter et accélérer la réouverture de cette mosquée, avant le début du mois de Ramadan.
Il s’agira de repartir sur des bases fondées sur une gestion administration saine, et une application au pied de la lettre du protocole d’accord conclu entre les parties guinéenne et sénégalaise, accord qui règle toutes les questions liées au bon fonctionnement et à la bonne administration de cette mosquée.
Peut-être le bout du tunnel qui profile à l’horizon ? Contacté par mosaiqueguinee.com, M. Doudou, un membre influent de la communauté sénégalaise, nous a confié toute l’envie de sa communauté de faire en sorte que cette mosquée soit rouverte dans les meilleurs délais, en tout cas avant le début du mois de Ramadan, pour éviter nous-a-t-il dit que des fidèles musulmans prient sous la pluie, avec l’hivernage qui s’annonce.
Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top