Actualités

La Guinée à l’honneur de la deuxième Ziarra de la confrérie Omarienne à Dakar

ziarraLe Sénégal, contrairement à certains pays africains, ne consomme pas la démocratie telle qu’importée de l’occident. La stabilité du pays de la Teranga repose sur des piliers démocratiques africanisés.
L’une des caractéristiques de ce façonnement réside dans le respect, la dévotion aux confréries religieuses, valeur essentielle en laquelle la démocratie occidentale trouve son fondement.
Il existe 4 grandes confréries au Sénégal qui constituent des repères sociaux, des sanctuaires pour les âmes perdues, mais surtout des gages de stabilité et de quiétude sociales.
Elles sont si puissantes, qu’elles détrônent de loin les politiques et leurs messages anxiogènes, elles ont une grande emprise sur la société sénégalaise ; à telle enseigne, qu’elles peuvent faire plier un chef d’Etat, annuler une manifestation politique, interdire des pratiques contraires aux bonnes mœurs bref, elles sont les dépositaires de la longue traditionnelle religieuse islamique de la société sénégalaise.
Et, les khalifes de chacune des confréries entretiennent entre eux des rapports cordiaux, fraternels et parlent d’une même voix lorsqu’il s’agit du destin du Sénégal. Une telle entente solidifie les liens de fraternité entre leurs disciples communément appelés Talibés.
Parmi ces grandes confréries figure celle Omarienne, (tidjannite) une grande confrérie qui tire sa sève religieuse d’El hadj Oumar TALL, l’une des figures de proue de la résistance à la pénétration coloniale.
Chaque année, son arrière-petit-fils, Cheikh Nourou TALL, organise en hommage à son défunt père (Thierno Mountaga Taha), lui-même petit-fils d’El hadj Oumar TALL, des veillées de prières, de recueillements et de bénédictions.
Pour cette édition 2015, la Guinée était à l’honneur avec une forte délégation conduite par M. Oumar Said Coulibaly DGA de l’ARPT, parrain exceptionnel de l’événement et porteur d’un message du Président Alpha Condé.
Dans son allocution, M. Coulibaly a salué l’accueil accordé à sa suite, ainsi qu’à sa personne et, a rappelé les liens fraternels unissant les peuples du Sénégal et de la Guinée.
Il en a profité, au nom du Prof Alpha Condé, pour demander des bénédictions à l’érudit Cheikh Nourou TALL en faveur de la Guinée confrontée au virus Ebola.
L’érudit par la voix de son porte-parole a tenu à réaffirmer la place hautement importante de la Guinée au sein de la confrérie Omarienne. Il a rappelé que tout a commencé en Guinée précisément à Dinguiraye où d’ailleurs, le passage d’El hadj Oumar TALL est incarnée par une sainte mosquée : la mosquée de Dinguiraye.
C’est donc comblée de toutes les grâces et, des prières faites par le saint homme Cheikh Nourou TALL, que la délégation guinéenne a quitté Dakar, avec l’espoir d’y être l’année prochaine pour une nouvelle édition de la Ziarra Omarienne.

Moussa Moise Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top