Actualités

“Tu n’as pas ta place dans mon village” disent les femmes de Foumba à Forécariah

Mariam Touré de l'UNICEF sensibilise la communauté de  FoumbaConakry, 02 juin 2015 – Lors de la campagne de sensibilisation et de recherche active des cas d’Ebola conduite dans la préfecture de Forécariah du 16 au 19 mai 2015, les équipes de l’UNICEF et ses partenaires ont frappé à toutes les portes et ont dialogué avec des familles souvent sceptiques quant à la réalité de la maladie.

Grâce au travail des mobilisateurs sociaux, 403 alertes avaient été notifiées, 39 personnes suspectes ont pu être évacuées au Centre de Traitement Ebola (CTE), 29 décès communautaires ont été investigués et enterrés de manière digne et sécurisée par les agents de la Croix Rouge et 5 cas positifs à la maladie à virus Ebola ont été confirmés.

Les mobilisateurs sociaux de l’UNICEF ont animé des sessions d’information et de sensibilisation à l’endroit de plus de 125 femmes leaders, reconnaissant le rôle majeur que joue la Femme dans la riposte contre l’épidémie. A la suite de cela, les femmes du village de Foumba, à 10 km de la sous-préfecture de Moussaya dans Forécariah, ont marqué leur engagement dans la riposte en initiant le mouvement « Sagatii », disant « du balai » à Ebola en langue Soussou. Elles se sont impliquées individuellement et collectivement et ont contribué à enrôler 47 personnes contacts dont certaines étaient cachées par déni.

Le 21 mai 2015, les femmes de Foumba ont symboliquement balayé la maladie hors de leur village, en chantant : « Ebola kélibé » (Ebola va-t’en). Ebola, tu n’as pas ta place dans ma case ; Ebola, tu n’as pas ta place dans mon village ; Ebola, tu n’as pas ta place dans mon pays. »

Service de communication Unicef

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top