Actualités

Les organes du SyPEG s’activent pour le respect des droits des enfants

Sketch sur l'excisionSur l’appui technique et financier de l’Unicef, Tostan met en œuvre le projet Promouvoir le respect des droits des enfants dans les communautés Guinéennes. Ainsi, de novembre 2014 à octobre 2015, ce projet de mobilisation sociale a permis de renforcer les capacités des organes du SyPEG (Système de Protection des Enfants en Guinée), notamment les CLEF (Conseils Locaux pour Enfants et Familles) et les CVPE (Conseils Villageois pour la Protection de l’Enfant).

Dans ce cadre de projet, 17 CLEF (Boffa : 9, Dubréka: 8) et 67 CVPE (Boffan : 32, Dubréka: 35) ont renforcé leurs connaissances sur les normes sociales et le Code de l’enfant Guinéen afin de leur permettre de mettre en œuvre les mesures pour protéger et promouvoir les droits des enfants dans leurs communautés. C’est dans cette perspective qu’une Rencontre Inter Villageoise (RIV) a été organisée le 31 mai 2015 à Balandougou, préfecture de Boffa en amont de la déclaration de Dubréka, et a regroupé 87 participants composés des leaders communautaires, hommes, femmes, jeunes filles et garçons, des services d’appui (éducation, santé, état civil,…) et des autorités locales, tous membres des organes du SyPEG.

Au cours de cette RIV qui a été présidée par le Directeur Préfectoral de Plan représentant Madame le Préfet de Dubréka, les CLEF et les CVPE de Boffa et Dubrékaont présenté les résultats de leurs causeries éducatives de mars à mai 2015 comme suit : 243 extraits de naissance ont été délivrés dont 107 pour Dubréka et 136 pour Boffa et selon ces organes, aucun cas d’excision et de mariages d’enfants n’a été enregistré au cours du trimestre. Dans le même cadre, 84 communautés dont 41 pour Boffa et 43 pour Dubréka ont pris l’engagement de faire une déclaration publique d’abandon de l’excision et des mariages d’enfants le 26 juillet 2015 à Taban, préfecture de Dubréka.

Mettant à profit cette RIV, 14 vélos offerts par l’Unicef ont été remis aux chargés de protection des CLEF de Boffa et Dubréka.L’acquisition de ces vélos qui est une véritable source de motivation permet aux bénéficiaires de se déplacer facilement pour sensibiliser les familles et les communautés et assurer la remontée régulière des données sur la protection des droits des enfants aux instances du SYPEG.

Bah Sekou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top