Actualités

Le CNSP renforce ses capacités de lutte contre la pêche illicite par son autonomie énergétique

bateau-de-peche-espagnolLe centre national de surveillance et de protection des pêches a désormais son autonomie énergétique pour mieux accomplir ses missions. Il vient d’être équipé en installations solaires de système photovoltaïque hybride de 11,8 KW d’une valeur d’un milliard deux cent millions de francs guinéens.

Ces installations sont composées de 40 modules photovoltaïques de 295Wc, 5 régulateurs de charge de 45A/48V, 1 onduleur chargeur de 8000W/48V, 1parc de 80 batteries solaires de 12V/115Ah AGM avec une autonomie énergétique de 24h / 24, viennent renforcer les capacités de lutte du CNSP contre les pratiques de pêche illicite en lui permettant de faire fonctionner et sans interruption le système VMS de surveillance satellitaire des navires en mer.

Elles ont été provisoirement remises mardi 9 juin aux autorités et professionnels de la pêcherie guinéenne par l’entreprise contractante SES PLUS (société d’énergie solaire plus).

En président cette cérémonie de remise provisoire, le ministre de la pêche et de l’aquaculture Jean René Camara, a insisté sur le suivi et l’entretien des installations et matériels tout en engageant la responsabilité du directeur du centre.

Le ministre de redresser le système de surveillance des pêches et la gestion du secteur, René Camara a procédé à la remise d’une nouvelle vedette au CNSP pour assurer la surveillance de la zone économique guinéenne souvent victime des pêche illicite, et même d’une surexploitation des ressources halieutiques, toute chose qui a mis la Guinée sur la liste rouge de l’Union Européenne comme pays non coopérant.

Yenguissa Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top