Actualités

Damantang Albert Camara au sujet de la fameuse plainte de Mamadou Sylla contre le gouvernement guinéen à l’O.I.E  à Genève en suisse.

DamantangCamara12La 104eme session de la conférence internationale du travail s’est tenue cette année entre le 1er et ce 13 juin 2015 à Genève en Suisse. La guinée y a été représenté par son ministre de l’Enseignement Technique, la Formation Professionnelle et du travail Damantang Albert CAMARA.

A son retour à Conakry, il a bien voulu se prête à nos questions sur les conclusions de cette 104eme session, mais aussi sur la plainte du Sieur Mamadou SYLLA.

Au-delà de sa casquette de politicien, Mamadou SYLLA est aussi le Président du CNP-Guinée (Conseil National Patronal de Guinée). Et c’est ce titre qu’il a, à l’occasion de la conférence internationale du travail, porte plainte contre le gouvernement guinéen auprès de l’OIE (Organisation Internationale des Employeurs) pour immixtion dans les affaires patronales en guinée.

Selon donc le ministre Diamantant, Mamadou Sylla a porté plainte certes, mais il est infondée car il n’était même pas habilite à s’asseoir à ses côtés a la place du délégué titulaire des employeurs à cette rencontre. Chose qu’il à force en faisant occupe les places par son fils et  qu’il aurait dépêche  le matin bonheur au siège de l’OIT pour cette fin. Sauf que pour éviter un scandale qui n’aurait pas honoré l’image de la guinée a cette rencontre internationale, il ministre à garder son sang-froid en calmant Ismaël KEITA, véritable délègue spécial, à trouver une place au second rang.

Selon le ministre, tout est parti du fait qu’il a choisi le PAC comme patronat titulaire censé représenter la guinée à cette 104eme session de l’OIT. Or depuis le régime de Lansana CONTE jusqu’à nos jours, aucune statistique faisant état de classification par ordre de représentativité des structures patronales en guinée. Pourtant le BIT recommande que pour la participation de chaque pays membre de l’OIT aux sessions annuelles, les delegués titulaires des employeurs et des syndicats doivent venir des structures les plus representatives. Puisque ces données en ce qui concerne le patronat guinéen n’existent pas, car les syndicats n’ont pas de problèmes à ce niveau-là, il a fallu fouiller les archives pour voir au moins quelles sont les structures patronales qui, au titre de la régularité des réunions, de la tenue régulière des PV, de la disponibilité d’un répertoire des  structures affiliées, etc…Seuls le CIEPEX ET PAC répondaient aux normes. Le CNP-Guinée de Sylla Patronat n’y avait aucune trace récente.

Plus loin le ministre précise qu’il existait un protocole d’entente entre CIEPEX et CNP-Guinée d’une représentation tournante de la guinée à la session annuelle de la CIT.

Ce qui a marche entre les deux jusque-là. Entre temps le PAC a été créé, et jusqu’ au moment où l’on vérifiait dans les archives des activités patronales en guinée, le PAC répondait a tous les critères de représentativité. Ce qui a fait penche le choix du ministère sur cette organisation patronale pour envoyer le délègue titulaire des employeurs de la guinée a cette 104eme session de la Conférence internationale du travail. Le CIEPEX n’y a pas trouvé d’inconvenants, mais le CNP-Guinée oui. C’est la cause de la fameuse plainte de Sylla Patronat Contre le gouvernement guinéen auprès de l’OIE.

« L’Organisation Internationale des Employeurs a demandé des explications au gouvernement guinéen suite à cette plainte certes, mais dès le lendemain sur place à Genève, j’ai fournis des explications qui demandent et invalident ce qu’a dit Mamadou Sylla ». Dixit le ministre Damantang. Il signale que dans de très brefs délais d’ailleurs des mécanismes et démarches inities pour réorganiser le monde patronal de guinée pour éviter ce genre d’embrouille à l’ avenir.

Cela fera-t-il l’affaire de Mamadou SYLLA et son CNP-Guinée qui n’a plus de  grand monde, de grandes affaires, ni le monopole comme au temps du General Lansana CONTE.

Affaire à suivre…

Mamadou Oury Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top