Actualités

« Il faut que nos camarades reviennent à l’école », disent les élèves de Tanènè

ecole elementaire taneneConakry, 15 juin 2015 – Lors de la campagne intensive de sensibilisation et de recherche active des cas suspects conduite du 07 au 10 juin 2015 à Dubréka, les mobilisateurs sociaux se sont rendus dans les écoles de la sous-préfecture de Tanènè où ils ont conduit des séances d’information et de sensibilisation à l’attention des élèves.

A l’école élémentaire de Tanènè Centre I, sur un effectif de 1188 élèves, l’école ne comptait plus que quelques centaines d’élèves à la suite des incidents enregistrés quelques jours auparavant. Après le passage des équipes de l’UNICEF, les élèves présents ont lancé des appels à leurs camarades restés à la maison, leur demandant de revenir en classe. C’est le cas d’Aïssatou Soumah, élève en 6ème année : « Il faut que nos camarades reviennent à l’école. Ils ne doivent pas croire les gens qui disent que les agents d’Ebola vont venir nous contaminer. Nous savons à présent que ce n’est pas vrai donc nous devons préparer les examens, c’est le plus important. »

Les élèves sont revenus massivement dans les écoles les jours qui ont suivi, au grand soulagement des directeurs et directrices des établissements.

Service de communication Unicef

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top