Actualités

Gabon: des membres du parti d’Ali Bongo créent un nouveau courant

OBOA un an de la prochaine élection présidentielle à laquelle Ali Bongo Ondimba, l’actuel chef de l’Etat, est l’un des potentiels candidats, le parti au pouvoir se déchire. Après un groupe de proches d’Ali Bongo qui ont créé le Mogabo, le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba, un groupe de députés du parti et d’anciens ministres ont créé à leur tour un courant politique, non sans critiquer sévèrement l’entourage du président.

Après avoir chanté l’hymne du parti, Alexandre Barro Chambrier, ancien ministre du Pétrole d’Ali Bongo a pris la parole. Il a lu une déclaration dans laquelle, ses amis et lui, disent tout le mal qu’ils pensent des hommes de mains du président.

« Les profito-situationnistes aux chaussures enfoncées dans la boue des chemins tortueux de l’enrichissement astronomique sans cause. Un petit groupe à la légitimité politique douteuse, et à la compétence technocratique toujours attendu. »

Dans l’après-midi, les proches d’Ali Bongo incriminés ont désigné Denise Makamne pour donner la réplique. Elle a plutôt été conciliante : « Nous sommes au-delà de ces petites positions. Nous ne sommes pas là pour nous opposer aux députés. »

Les frondeurs persistent, ils ne quittent pas le PDG, le Parti démocratique gabonais au pouvoir depuis 47 ans. Ils ont décidé de créer en son sein un courant politique dénommé « Héritage et Modernité ». Et pour éviter de couler le parti, ils demandent à Ali Bongo de convoquer urgemment un congrès extraordinaire.

RFI

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top