Actualités

A Labé, une alliance Cellou-Dadis, ne dérange pas outre mesure

cellou_dadisLa candidature annoncée de l’ex-capitaine Moussa Dadis Camara lors des prochaines électorales trouble le paysage politique guinéen.

L’alliance politique entre l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et les FPDD de l’ex-capitaine et ex chef de la junte guinéenne Moussa Dadis Camara continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

A Labé, les avis divergent autour de cette alliance selon qu’on soit de la mouvance ou de l’opposition.

<<L’alliance entre les FPDD et l’UFDG est bien accueillie au sein de notre parti car à travers cet acte, notre leader Elhadj Cellou Dalein Diallo a prouvé qu’il incarne le pardon et qu’il est capable de rassembler tous les guinéens autour d’un même idéal. Malgré qu’il soit victime des évènements du 28 septembre 2009, il a accepté de converser avec celui qui dirigeait le pays alors. Mais nous constatons que cette alliance dérange du côté du RPG-arc-en ciel car c’est maintenant seulement qu’on s’active pour ce dossier 28 septembre, on multiplie les inculpations. Tout ça ce sont des tentatives d’intimidation de l’opposition mais ils se leurrent. L’alliance des deux partis n’est pas un frein à la justice mais à ce que je sache Dadis n’est pas inculpé>>, martèle Mamadou Aliou Sampiring Diallo, le chargé à la mobilisation de la fédération UFDG de Labé.

Du côté de la mouvance, tout naturellement le son de cloche n’est pas le même : << l’alliance entre l’UFDG et le FPDD est pour nous de la mouvance une surprise car Cellou Dalein Diallo était de ceux qui demandaient à ce que Dadis s’explique par rapport au dossier du 28 septembre 2009. Mais si aujourd’hui, pour des raisons politiques Cellou défend Dadis, cela veut dire qu’il faut conquérir le pouvoir par n’importe quel moyen. Néanmoins cette alliance ne nous fait pas peur. Seulement des leaders de la trempe de M. Dalein devaient attendre l’épilogue du dossier du 28 septembre pour se rapprocher de Dadis même si ce dernier n’est pour le moment pas inculpé par la justice. Seuls ceux qui connaissent mal les populations de la forêt pensent que cette alliance aura un impact sur notre électorat en forêt. Alpha condé passera dès le premier tour>>, rétorque Mamady Kanté, un des responsables du parti au pouvoir à Labé.

Ismail Baldé, un jeune diplômé que nous avons rencontré fait une lecture moins partisane de la situation. Je le cite : << moi je ne vois aucun inconvénient à ce que des partis passent des alliances. Jusqu’à preuve du contraire Dadis n’est pas encore inculpé donc il jouit de tous ses droits. A mon avis si Cellou Dalein tient à cette alliance, c’est parce qu’il espère grappiller une partie de l’électorat de la forêt et dans ce cas il aura réalisé un gros coup>>.

Qu’à cela ne tienne l’heure est aux commentaires à tout vent. Comme pour dire que Dadis joue pleinement son rôle de trouble-fête.

Ibrahima Fodoué Baldé, de Labé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top