Actualités

CCIAG : Le GOHA fait le constat de basses manœuvres et hausse le ton (Déclaration)

goha_17Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, distingués invités,
Le GOHA tient à prendre la parole en ce jour pour vous rappeler que depuis début 2014, il y a eu le lancement des élections pour le renouvellement des dirigeants des chambres de commerce régionales et préfectorales. Élections qui devaient aboutir à celle du président de la chambre Nationale .
Dès le lancement de ce processus, plusieurs manquements ont été constatés et le GOHA vous en avait informés à l’époque. En rappel, les cas de Faranah, Ratoma et de Matotooù les élections ont été entachées de fraude manifeste.
Vu ces manquements, les opérations n’ont pu se dérouler conformément au chronogramme fixé. C’est ce qui justifie que jusqu’à présent, la région de Conakry n’a pas encore installé son bureau.
Contre toute attente, des informations provenant des sources dignes de confiance nous signalent que certaines personnes mal intentionnées sont entrain de tenter la mise en place d’un bureau de la chambre de commerce de Conakry ainsi que du bureau national, alors que les cas de certaines localités comme Faranah ne sont pas encore résolus.
Le GOHA, fidèle à sa tradition, promet de tout mettre en œuvre pour que de tels agissements n’aboutissent jamais. Car, étant de nature à diviser la classe des opérateurs économiques, qui, en cette période de sortie de l’épidémie Ebola, a plus que jamais besoin d’être soudée.
Le GOHA invite les opérateurs économiques à ne pas céder à l’intimidation, à la récupération politique de leur démarche ou encore à toute régionalisation ou ethnicisation de ce processus de renouvellement.
Le GOHA interpelle les opérateurs économiques à rester vigilants afin que de tels actes soient combattus avec la dernière énergie par tous ceux qui sont soucieux de l’émergence d’une nouvelle classe des opérateurs économiques crédibles aux yeux de l’opinion publique nationale et internationale .
Cette crédibilité tant recherchée ne peut que favoriser la promotion de ce secteur qui nous est cher.
Le GOHA reste convaincu qu’en étant unis, les opérateurs économiques mettront fin à ces pratiques datant d’une vieille époque qui ne font que ternir l’image de notre secteur.
A bas la politisation de la classe économique !
A bas la régionalisation des questions professionnelles
A bas l’intimidation
Vive le secteur économique Guinéen.
Je vous remercie.
Pour le GOHA, son président, Mohamed Cherif Abdallah

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top